Un jeune étudiant demande au peuple de prendre son destin en main!

Le peuple haïtien doit prendre son destin en main

par Marc Donald Orphée

Port-au-Prince, mercredi 13 septembre 2017 ((rezonodwes.com))– Le peuple haïtien, à travers l`action de plusieurs milliers de citoyens, a gagné les rues pour protester contre la loi de finances qu’il juge trop criminelle.




J’ai été épaté de voir les manifestants en train de revendiquer leurs droits. Sur les banderoles et les pancartes, on pouvait lire: Fwa sa sa p ap pase. Et ils parlaient tous le même langage. Ils scandaient tous : Haïti, Haïti…

Le fait de gagner massivement les rues pour protester, prouve que le peuple haïtien est mécontent, offusqué… Pour un peuple qui défend ses droits, qui condamne les abus, qui exige de la justice, il n’ y a rien à lui reprocher. Tant que les dirigeants n’agissent pas conformément en sa faveur, il doit gagner les rues pour exiger le respect de ses droits.

Le peuple haïtien a soif de progrès, de liberté, de justice. Personne ne doit étouffer son cri. Comme un seul homme, le peuple doit prendre son destin en main.

Dans cette bataille louable, un bon vent est en train de souffler : La ferveur patriotique.

La cause est juste. Quiconque à travers lequel passe la fibre patriotique, doit apporter son soutien au peuple pour dénoncer les inégalités sociales criantes, dans cette communion civique, patriotique, en disant d’une seule voix : »Plus jamais, nous n’obéirons aux lois injustes« .




Notre salut et notre fierté en dépendent. Agissons massivement! Ça urge!

James Marc Donald ORPHÉE

3 pensées sur “Un jeune étudiant demande au peuple de prendre son destin en main!

  • 13 septembre 2017 à 11:16
    Permalink

    Moun menm jan, tout yon peyi konn fè erèr. Li lèr kounouye a pou nou sispann fè erèr. Li lèr depase pou nou koumanse kwape malandren ki konnen se touttan bal yo a dwe kontinye. Si nou pa ka pwan yo tout ansanm, an nou pwan yo grenn pa grenn. Kon de twa koumanse mouri, y apway kouri; Veye wout Malpas, veye fwontyèr Wonnanment. veye tou Labadi; denpi yo pase la, yo pa lwen Monte Kristi nan Sendonmeng. Yo tout gen fanm, madanm, manman pitit, pitit nan peyi lòt bò dlo; se lajan yo vòlè nan kwi pòv malere, k ape fè tout chouerav sila yo; chache konn kote yo ye… Koudjay magouyèr kokorat sila dwe eradike pou jamè nan tèr peyi d’Ayiti. Make figi a polis yo ki swedizan ape mete lòd; men se sipòte y ape sipòte malandren pou pwije pèp la.

    Répondre
  • 13 septembre 2017 à 8:04
    Permalink

    Nou dakò a 100% pou Pèp Ayisyen pran desten l nan men l. Nou pa bezwen reprezantan/koutye vòlò, malfektè, raketè, kowonpi nan ni palman, ni prezidans, ni leta an jeneral pou defann nou.

    Pandan plis ke 200 tan, nou wè klèman, jounen Jodi a, tout moun ki pase nan leta se pwòp tèt yo yo jere odetriman de tout rès Pèp la. Ositou, se nou ki pou pran desten nou nan pwòp men nou.

    Nou kapab jere tout pwodiksyon byen materiel nou menm demokratikman san boujwa/kapitalis, san prezidan komokyèl vòlè, san premye minis enkonpetan, san palman kowonpi. SE YON BANN TIRAN KI SOU DO N! Ke Pèp la pran lari a e okipe lari a jouk nou rive pran desten nou nan pwòp men nou.

    Répondre
  • 14 septembre 2017 à 9:15
    Permalink

    Si ou pa gain konèsans, pran Destin’w lan main’w pap mènnen’w lwen. E ki bòr kap distrbuyè soi disant konèsans? Se lèkòl. Ok! Mouñ ke yàp rèlè Mètt yo pa kampè sou grand chose. Gain blòff à la base, dans le domaine des aveugles , les borgnes sont rois . Si lan environnement pa gain ampil kompètans se dehors pou nal chachè’l. Leur ou tè dehors ou retounen ak yon ti bagage ou fèr fass ak yon hostilitè plis jalouzi de sa ki pa tè dèplasè yo. Analfabète pa bète se li kap permètt demi-sòtt yo regnè kom Roi e prèzidan Universitè sou nom yo ak lajan pèp la kè yo dètounen. Pi gro dèception an sè leur rètirè Soutane sou Père a ou wer se yon malandrin ki tè kachè amba li. Dèpi sou Docteur a ki tuyè moun o lieu li chachè trètè yo en passant par mon Père ki ta supozè prèchè la bonne Nouvelle men kap fèr reklàm pou Père Lebrun nou tombè lan tiouboum ak fo Profètt yo .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *