Port-au-Prince : Le kidnapping fait rage, Léon Charles fait son show

0
344

En Haïti, coupure drastique d’électricité, des milliers de citoyens ont toutes les peines du monde à recharger leur portable. Imaginons-nous qu’ils doivent composer le 1 2 2 pour recourir à l’aide au moment d’un enlèvement ? Imaginons-nous encore qu’ils composent le 1 2 2 et entendre la réponse : pa gen machin’n ki disponib konnia-a ou byen ankò tout sikwi yo okipe fè yon ti tan’n wa rele aprè !

Port-au-Prince, mercredi 3 mars 2021 ((rezonodwes.com))–Pas moins d’une demi-heure douzaine de cas de kidnapping ont été signalés, mercredi 3 mars à Port-au-Prince. Impuissantes face à la multiplication au quotidien des cas, les autorités policières, annoncent le lancement d’un service de secours pour signaler les cas d’enlèvement

Le directeur général ai de la Police nationale d’Haïti (PNH) Léon Charles, en guise de solutions concrètes pour mettre fin à l’insécurité particulièrement aux cas d’enlèvement, annonce la mise à la disponibilité du public d’un numéro d’urgence afin d’alerter sur les cas d’enlèvements. La ligne 122 sera  opérationnelle à partir de vendredi et parallèlement la PNH entend renforcer sa présence dans les rues, a promis le numéro de l’institution policière.

Des contrôles de routine seront exécutés dans des points stratégiques de la capitale, selon un plan élaboré. Il s’ensuit une mise aux proches des otages de refuser toute opération de négociation aux bandits, avise Léon Charles. Toutefois, Magalie Habitant, « manman baz » et membre influente du régime PHTK, a pu vendredi soir dernier récupérer 3 otages dont 2 Dominicains au point exact que des bandits les auraient livrés.

Entre-temps, la situation semble hors de contrôle, face à l’explosion des cas signalés dans la capitale. Aux moins une demi-douzaine de personnes ont été enlevées par des hommes armés  à Port-au-Prince. À la route de l’Aéroport, des citoyens s’étaient mobilisés pour exiger la libération d’un résident kidnappé tôt ce mercredi.

Au centre-ville de Port-au-Prince, à Pacot, des policiers ont intercepté un véhicule suspect pour enfin relâcher ses occupants à la suite d’une rumeur de kidnapping.

Dans le quartier de Canapé-Vert, la circulation automobile a été mise à l’épreuve suite à un  mouvement enclenché pour exiger des autorités policières des dispositions concrètes pour freiner l’insécurité. 

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule qui exigeait la libération d’un otage . 

Pendant une bonne partie de la soirée, la route a été, fermée a la circulation. Une foule de gens a été contrainte d’emprunter à pied plusieurs axes de Pétion-Ville.

À Turgeau, la PNH alertée par un cas de kidnapping a procédé à l’interception d’un véhicule suspect. Après des contrôles, le véhicule et ses occupants ont été relâchés.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.