20 mandats d’amener décernés : le gouvernement démissionnaire veut rétablir la paix par la répression judiciaire

0
693

Après la répression policière, le pouvoir Tet Kale passe à la répression judiciaire. Dans une note, le gouvernement démissionnaire annonce que les autorités policières et judiciaires ont décerné une vingtaine de mandats d’amener « contre des individus clairement identifiés comme étant les principaux responsables des actes de vandalisme, de vol et de destruction au préjudice de l’État haïtien, enregistrés lors des récents mouvements de contestation ». Les dirigeants estiment qu’ainsi, ils parviendront à rétablir la paix dans le pays

Port-au-Prince, le vendredi 8 novembre 2019-Le Bureau du secrétaire d’État à la Communication informe que les autorités policières et judiciaires poursuivent leurs actions en vue de rétablir l’ordre et la paix sur tout le territoire de la République.

Conséquemment, environ une vingtaine de mandats d’amener ont été décernés contre des individus clairement identifiés comme étant les principaux responsables des actes de vandalisme, de vol et de destruction au préjudice de l’État haïtien, enregistrés lors des récents mouvements de contestation.

Le parquet de Port-au-Prince et la Police nationale d’Haïti sous l’égide du Ministère de la Justice entendent, par ces mesures et bien d’autres, créer un climat sécuritaire dans tout le pays, à l’approche des fêtes de fin d’année. Ces actions visent à libérer la population, trop longtemps séquestrée par les bandes armées qui profitent des moments de trouble et de confusion pour se livrer à des méfaits sur les paisibles citoyens.

Les autorités policières et judiciaires profitent également de l’occasion pour rappeler que le droit de manifester, consacré par la Constitution haïtienne et les lois de la République ne constituent nullement un passe-droit accordé aux manifestants et autres individus malintentionnés pour violer les libertés individuelles, en particulier la liberté de circulation des compatriotes qui entendent faire autrement face à la réalité actuelle.

Le Bureau du Secrétaire d’État à la Communication invite enfin tous les citoyens à supporter les actions des autorités légitimes en vue de rétablir la paix et la sérénité dans le pays, notamment en dénonçant les actes de violence dont ils sont victimes ou témoins. Rappelant que le dialogue a toujours été le point central dans le discours du chef de l’État, le BSEC appelle tous les compatriotes à utiliser les voies pacifiques pour faire passer leurs revendications.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.