Des manifestants menacent de chasser le Président Jovenel Moise du quartier de Pèlerin 5

0
838

Les protestataires envisagent d’intensifier, ce vendredi, le mouvement de contestation visant le départ du Chef de l’État. À Pèlerin 5, quartier abritant son domicile privé, les manifestants entendent le chasser

Vendredi 25 octobre 2019 ((rezonodwes.com))– Le message devenu viral sur les réseaux sociaux définit l’itinéraire de la marche. Des rassemblements sont prévus à Kenscoff, à Pétion-Ville, au carrefour de l’Aéroport, au centre-ville de Port-au-Prince avec pour destination finale, le quartier de Pèlerin 5. Les organisateurs n’entendent pas faire marche arrière pour exiger la démission de Jovenel Moise, plus de 7 semaines après les soulèvements populaires.

Dès l’aube du vendredi, l’angoisse se manifestait sur le visage des citoyens s’activant à reprendre leurs activités. Dans le transport public, des chauffeurs gardent un œil vigilant sur les rues. À l’annonce de blocage de certaines voies publiques, des usagers pressent le pas pour regagner leur domicile, ou encore exécuter leurs dernières obligations.

’Il faut être prudent, car on a annoncé des mobilisations pour ce matin’’, a réagi un chauffeur.

Au Champs de Mars, en dépit d’une présence soutenue de policiers, des manifestants intimidaient des chauffeurs de tap-tap. Des jets de pierres, des barricades de pneus enflammés ont contraint des citoyens à éviter le cœur de la capitale.

Parallèlement des appels à manifester se multiplient. Aux dernières nouvelles, des rumeurs persistantes font état d’une marche, dimanche, des policiers contre la politisation de l’institution. Cette initiative non encore revendiquée, entend écorner l’image de la PNH cible de reproches pour s’être laissée mettre sous la coupe réglée du régime en place.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.