Classement « Création d’entreprise » : Haïti dernier dans la Caraïbe et avant-dernier dans le monde

1
232

Haïti recule d’une place dans l’indice global « Doing Business » du Groupe de la Banque mondiale qui classe 190 pays par rapport à la facilité de faire des affaires à l’intérieur de leurs frontières

Port-au-Prince, jeudi 1er novembre 2018 ((rezonodwes.com))– Pays le plus mal classé dans la Caraïbe, Haïti occupe la 182ème place (sur 190) dans le rapport 2019 « Doing Business » de la Banque Mondiale  classant 190 pays par rapport à la facilité de faire des affaires à l’intérieur de leurs frontières.




Pour la section « Démarrage d’affaire », Haiti occupe l’avant dernière place (189e/190) et concernant la protection des investisseurs minoritaires, le pays est classé 188ème sur 190 pays.

Dans le classement global « Doing Business », la Jamaïque occupe la 75ème place et la République dominicaine est classée au 102ème rang.

L’économie haïtienne, avec le score de 38.52 sur 100 pour la facilité de faire des affaires, a reculé d’une place par rapport à l’année dernière alors qu’à travers le monde, 128 économies ont vu une amélioration de leur cadre réglementaire affectant l’environnement des affaires dans l’ensemble des indicateurs mesurés par Doing Business.

En effet, de nombreux pays du monde ont entrepris de réformer les réglementations régissant l’activité des entreprises afin de stimuler le secteur privé et doper la croissance économique. C’est donc un nombre record de 314 réformes qui ont été mis en œuvre et ont bénéficié aux entrepreneurs et aux petites et moyennes entreprises, favorisant ainsi la création d’emplois et stimulant les investissements privés.




Il convient par contre de noter que les autorités haïtiennes ont lancé un registre de crédit afin d’améliorer l’accès aux informations de crédit et ont voté une loi, appelée loi 3-8 pour une nouvelle répartition de l’heure liée au travail. Mais, ces efforts se sont avérés complètement insuffisants et au niveau de l’enregistrement d’entreprise, Haïti traîne donc à la 189ème place, avec un délai de 97 jours pour démarrer une affaire contre moins de 17 jours en République Dominicaine.

1 COMMENT

  1. Gen yon mafya finansyè ki restrenn chan ekonomik kote se yo ki monopolize tout espas la epi bloke tout lòt moun ki ta vle vin fè kichòy nan peyi a. Anplis, ou gen yon bann ak pakèt koutye, mètdam ak raketè ki bezwen podeven pa yo, grese pat yo. Sa fè antreprenè ki ta vle louvri yon antrepriz pèdi anpil tan ak lajan. E sa mennen anpil a dekourajman total epi yo annik kraze w kite sa.

    Gen twòp vòlò kap dirije peyi sa a. Pou Pèp la rive rale yon souf, li nesesè, obligatwa ak ijan pou ranvèse, kapote, dechouke, rache manyòk, derasinen tout vòlò, tout piyajè, tout gagotè, tout dechèpiyè, tout koriptè, tout kowonpi, tout kriminèl, tout asasen opouvwa yo nan peyi d Ayiti. Otreman, peyi a pap fè yon pa kita, yon pa nago!

    Se tach tout Ayisyen konsyan ak konsekan pou nou vanse 2 pye fèm, pi vit posib, san pèdi tan, nan travay kolektif transfòmasyon ak pèfeksyon kondisyon lavi nou antanke moun.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.