Salaires : Les médecins des hôpitaux publics dominicains entrent en grève le 4 octobre

Appel à la grève lancé pour le 4 octobre 2017 par la corporation médicale dominicaine pour réclamer de meilleurs traitements salariaux. Les médecins ont déclaré que si le gouvernement ne répond pas à leurs demandes, la semaine prochaine, la grève sera plus longue.

Santo Domingo, lundi 2 octobre 2017 ((rezonodwes.com)).- « Seront exempts de cette journée de grève, les médecins des services d’urgence, en plus les patients dans un état critique seront assistés » a précisé Dr Waldo Ariel Suero, président du « Colegio Médico Dominicano (CMD) » appelant toutefois les médecins dominicains des hôpitaux publics à observer mercredi une journée de grève nationale, pour exiger une augmentation de salaires et d’autres revendications.




Lundi, lors d’une conférence de presse, le conseil d’administration de CMD, présidé par Waldo Ariel Suero, a signalé qu’au cours de la journée de grève à venir, seules les urgences et les patients gravement malades seront pris en compte. Le CMD a, par ailleurs prévenu que leur lutte pourrait être « radicalisée » si les autorités ne répondent pas aux exigences des médecins.

« Même dans ce cas là, il est fort à parier que le président Medina, par respect pour ces professionnels de la santé, n’osera jamais venir les soudoyer pour faire échec à cette grève, a commenté un médecin haïtien ayant décroché sa licence en RD. Il a rappelé les propositions indécentes, selon lui, faites aux Maires par le président Jovenel Moise la semaine dernière, en leur proposant l’exonération des frais de douane pour tout éventuel achat de véhicule à l’extérieur.

Il demeure, en outre, convaincu que les vrais problèmes seront posés et débattus pour trouver des solutions viables et durables entre gouvernants et gouvernés chez nos voisins de l’Est.




La guilde rend responsable le Service National de Santé d’ « une situation chaotique et très tendue, en créant d’une part, l’exclusion de milliers de médecins de bénéficier d’une augmentation de salaire et de l’autre, le non-paiement de trois mois arriérés aux résidents (médicaux) de première année« .

 

Cette journée de grève arrive le 4 octobre, en dépit d’un projet de loi de finances démontrant que la priorité est accordée au système de santé en République Dominicaine.

« Monsieur le président Danilo Medina, plus de violations de protocoles d’ accord, plus de répressailles, pas de chaos, de désordre et une déficience dans la gestion du Service national de Santé », a exprimé Waldo Ariel Suero.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :