Petro-Caribe : Laurent Lamothe, Stanley Lucas et Dimitri Vorbe se livrent bataille sur Twitter

La guerre des trois, c’est sur Twitter! Et, cela se passe à l’instant même…

Port-au-Prince, mardi 7 août 2018 ((rezonodwes.com))– L’homme d’affaires, Dimitri Vorbe, qui s’est emparé de Twitter depuis quelques mois pour s’exprimer librement sur la politique haïtienne, a lancé une pique terrible à Laurent Lamothe par le biais d’une réponse à Stanley Lucas, conseiller « international » du président Jovenel Moise et ardent défenseur de l’ex premier ministre de Martelly.




Il faut dire que Dimitri Vorbe a été sérieusement écorché par l’ancien responsable de l’IRI en Haïti, blogueur farouche qui affectionne l’étiquette de « Groupe de Bourdon » accolée sur le dos de certains membres, jamais identifiés, de l’élite économique, et celle de « Machann Blakawout » pointant surtout le patron de la Sogener, mais atteignant par ricochet les Rouzier et Appolon de Epower et les Bonnefil de Haytrac.

Tout a commencé par une blague de Vorbe, appelant les « propagandistes » Stanley Lucas et Cyrus Sibert, tout comme l’homme d’affaires et homme politique Laurent Salvador Lamothe à participer au nouveau « Push up Challenge », un défi lancé par les artistes haïtiens pour sensibiliser les jeunes sur les dangers de  la drogue.

Mais, Lucas, toujours en mode attaque, a fait fi du coté comique de la vidéo de son meilleur ennemi et a tancé vertement Dimitri Vorbe, toujours sur Twitter :

 » Gwoup Blakawout kontan piye leta pral vale teren. Lè wap goumen pou peyi e kont koripsyon se pa 100 mèt ke wap kouri pou al piye. Lè wap goumen pou peyi se maraton ke wap kouri pou pèp kwen rezilta Rira bien qui rira le dernier! Pèp la konn volè yo! »




Ce qui lui a valu une réponse assez musclée de Vorbe :

« Wap goumen pou peyi epi pa on fwa ou pa janm mande pou petrocaribe? Ou pa janm mande pou lajan transfè an? Ou pa janm mande pou kob yo mete sou chak apel diasporah fè? Ou ipokrit ampil!!! Nou pa egare!!! Al fè pushup!!! »

Piqué au vif, par ce commentaire peu élogieux, Laurent Lamothe, patron de Global Voice et de No Pin, n’a pas tardé à répliquer :

 »  Se tèt ou pou ta mande ki kote kòb KOURAN Petwokaribe a pase! Ou touche 12 milyon vèt pa mwa depi 10 zan. Sa fè plis pase 1 milya dola kòb Petwokaribe ki nan men w pou 2 delko pèpè kap vann blakawout! Ou gen ODAS papa! »

Vorbe, par contre semble se réjouir de l’entrée en fanfare de Lamothe dans cette conversation qui passionne déjà la Twittosphère. Sa charge se fait ironique et blessante :

« Mwen resi rive sou ou! Sa pwal bèl! Map mande poul ouvri tout dosye yo nèt , pèp la bouke ! Twòp blof! Twòp mentè Kom ansyen pwemye minis ou mentè ampil! Ou konen byen se mwens je 5 milyon leta paye pa mwa pou kouran sogener »




Devant le silence, soudain pesant, de ses adversaires, Dimitri Vorbe enfonce le clou :

« Ou fè 3 zan premye minis, epi se jodi an wap pale de kob leta paye pou kouran! Nou ransè Fon sispan fè politik a tour bagay , se nou ki te di pwomès se dèt! Lè a rive poun peye dèt yo Ou mal plase pouw vin plenyen! Pale de kob panamaw yo »

Mais un internaute lui signale que, probablement, ce ne sont pas les doigts de l’homme d’affaires et homme politique (Lamothe), toujours occupé, qui pianotent sur le Twitter @LaurentLamothe, car ce n’est pas le style d’écriture de l’ancien homme fort de la primature haïtienne.

La bataille semble terminée. Mais, va savoir qui est vainqueur et qui est vaincu dans ce combat où tous les coups sont permis… En tout cas, Vorbe se plaint pour Lamothe qui permet à d’autres personnes de manipuler son compte personnel.

« Nèg yo hack kont misye? Zanmi okap la mechan sil fè misyeu sa! », lache-t-il avant de tirer sa propre morale : « Lew bay vakabon jere kont ou, yo metew sho! »

M’enfin! A chaque jour son « Beef » sur le Twitter bleu et rouge…

 

 

4 pensées sur “Petro-Caribe : Laurent Lamothe, Stanley Lucas et Dimitri Vorbe se livrent bataille sur Twitter

  • 7 août 2018 à 4:26
    Permalink

    Malgré sa yo bezwen chef anko et toujou en Haïti ! Quelle honte pour lamothe; un homme qui a fait ses études dans un pays où l’on ne badine pas avec la corruption quelquesoit qui vous êtes .

    Répondre
  • 7 août 2018 à 7:03
    Permalink

    Ni Vorbe, ni Lucas, ni Lamorthe youn pas sot nan camp peuple la ni Nan secteur kap lutter pou cause payi à vre. se pas paske Vorbe et Lamorthe gin l’agent pou ki fe yo paka we interet payi. Se paske Haïti ginyin youn boujwazi malpropre mêle Ak youn l’état sousou restavek plus youn système jusdiciare faible et corrompu. Mwen ta swete pou après revolution inevitable sa pou peuple la force l’état batti youn prizon pou tout moun ki fe riches yo au détriment payi sa yap di ki pi pauvre Nan kontinent .

    Répondre
  • 7 août 2018 à 8:38
    Permalink

    Stanley Lucas est un petit imbécile que les voyous au pouvoir du phtk payent en dollars américains pour ne rien foutre. Ses deux talents: la démagodie et le trollisme sur internet pour mentir et provoquer tous ceux qui voudraient proposer une vision politique. Le fait qu’un gouvernement d’un pays qui souffre si durement, peut payer l’argent des contribuables à un tel connard comme conseiller ionternational, est la preuve, à part tous les cas de vols et de détournements des deniers publics, que cette présidence de Jovenel est une saloperie que le peuple devrait chasser du pouvoir. Un président responsable ne gaspillerait pas des milliers de dollars us par mois à entetenir un vulgaire magouilleur sans scrupule pour de la sinecure en vendant des imbécillités sur internet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.