Partira, partira pas? Guyler C. Delva joue au yoyo avec sa démission

Désavoué par le président de la république, qui, dans son adresse à la nation du samedi 7 juillet, avait affirmé que la communication gouvernementale avait failli à la tache de préparer l’opinion publique à l’augmentation des prix de l’essence, Joseph Guyler C. Delva, ministre de la communication de l’administration Moise-Lafontant tarde à tirer la révérence 




Port-au-Prince, mercredi 11 juillet 2018 ((rezonodwes.com))– Le ministre de la Communication et de la Culture, Joseph Guyler C. Delva, mérite le trophée du meilleur comédien politique d’Haiti.

Le 10 juillet 2018, à 10 heures 24 du matin, le ministre Delva publie un tweet pour annoncer que dans quelques heures, il remettra sa démission, non pas au premier ministre Lafontant, mais au président de la République, Jovenel Moise, directement.

« Le président a une vision extraordinaire pour ce pays et c’est pour moi un énorme plaisir d’avoir eu l’occasion de travailler avec lui. Cependant, j’ai le regret d’annoncer que je lui présenterai ma démission dans les prochaines heures », a tweeté Guyler C. Delva.

A 15 heures 31, soit environ 5 heures plus tard, le même Delva revient sur sa décision et publie un autre tweet pour informer de son volte-face.




« J’ai annoncé cet après-midi que je démissionnerais. Le Président Jovenel Moise m’a appelé pour me demander de revenir sur cette décision. Et je lui ai donné mon accord. Donc, ma lettre de démission n’a pas été soumise », a indiqué le fondateur de SOS Journalistes.

Quel sera le prochain acte de cette pièce de théâtre qui dépasse toute comédie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.