Haiti/Diaspora: Une carte d’identification externe, pourquoi faire ?

Au niveau du droit sur les relations diplomatiques, le passeport à lui seul identifie le citoyen étranger en déplacement vers un pays d’accueil

Port-au-Prince, samedi 15 juillet 2017 ((rezonodwes.com)).-On ne sait pas encore en vertu de quelle convention régulièrement signée par le ministre des Affaires Etrangères, ratifiée par le Parlement haitien et publiée dans le journal officiel de la République (Le Moniteur), la ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger, Stéphanie Auguste, voudrait implanter une carte d’identification nationale externe pour les haïtiens dont le domicile fiscal se trouve hors d’ Haïti.




Selon la ministre du MHAVE, qui a rencontré en milieu de semaine le directeur de l’ONI, Wilson Fièvre, cette démarche permettrait aux haïtiens de la diaspora de participer activement à la vie socio-politique et économique du pays. Mme Auguste voudrait également faire croire que ces expatriés, avec cette carte d’identification, jouiront pleinement et effectivement tous leurs droits civils et politiques.

Des observateurs, en réaction à cette proposition qui pourrait rapporter de fortes sommes d’argent au fisc, se demandent « qu’en est-il du statut juridique international du passeport haïtien au point que le compatriote se verrait obliger de recourir à une carte d’identification externe« .

Pour l’Etat haïtien, ce document (passeport) ne parait-il pas assez suffisant comme pièce d’identification extérieure des haïtiens résidant dans un pays étranger, s’exclament-ils, voyant dans cette démarche une autre façon pour le régime Tèt Kalé, en plus d’1.50 illégalement imposé sur les transferts et des prélèvements sur les minutes d’appel, de percevoir de nouvelles taxes sur la diaspora.

Notons qu’une Proposition de loi de Finances 2017-2018, encore à l’étude au Parlement, prévoit déjà en son article 6, une somme de 10.000 gourdes à réclamer de chaque haïtien dont le domicile fiscal est à l’étranger, avant toute sollicitation de services auprès des institutions publiques du pays.




Rappelons que tout haïtien vivant à l’étranger dont le statut est régulier dans le pays d’accueil, automatiquement bénéficie de tous les services offerts par cet Etat, incluant des pièces d’identification valables partout.

En fin de compte, ne serait-il pas plutôt nécessaire de préparer et de soumettre un projet de loi au Parlement sur la double nationalité, ce qui permettrait aux citoyens et citoyennes de la diaspora de jouir ainsi pleinement de leurs droits civils et politiques en Haïti, ont recommandé des professionnels haïtiens résidant dans l’Etat de New York et de New Jersey.

cba/Elco

11 pensées sur “Haiti/Diaspora: Une carte d’identification externe, pourquoi faire ?

  • 15 juillet 2017 à 5:17
    Permalink

    Minis Ayisyen Dyaspora, Stephanie Auguste, mande Ofis Nasyonal Idantifikasyon atravè direktè a, Wilson Fièvre, pou ta enplante yon kat idantifikasyon nasyonal ekstèn pou Ayisyen kap viv a letranje. Sa vle di, anplis $1.50 ak prelèvman sou minit apèl telefonik nou yo, bann mafya rejim tèt kale/kale tèt yo bezwen takse dyaspora a pi plis toujou.

    Anplis, yo vle vòlò yon lòt sòm de 10,000 goud pa lane sou chak Ayisyen nan dyaspora a si yo vle jwenn nenpòt sèvis nan men enstitisyon piblik yo ann Ayiti. SA RELE VÒLÈ!!! Li pa gen lòt non.

    Se pa nan 3 Wa sèlman nou pran la a non. Gen lè fòk nou ajoute yon lòt Wa oubyen plizyè lòt Wa nan sa nou pran la a, mezanmi. Gen lè tou, dyaspora a tounen ZONBI! Kilè nap leve kanpe ansanm ak Pèp la sou teren an pou rele, “ANMWE, BARE VÒLÒ DÈYÈ BANN MAFYA YO NAN PEYI D AYITI!!!”

    Répondre
    • 15 juillet 2017 à 6:04
      Permalink

      Sa a pa genyen ni non ni tit! M ap rejwenn ou nan rele ANMWE BARE VÒLÒ DÈYÈ BANN MAFYA SA YO  »
      M pa kwen yo pa fè Hermès – dye vòlè yo – rouji..

      Répondre
  • 15 juillet 2017 à 5:30
    Permalink

    Pour nous voler encore plus d’argent. Ces voleurs la n’ont pas manqué d’audace.

    Répondre
  • 15 juillet 2017 à 6:01
    Permalink

    Finalement, ces cons nous prennent pour leurs pareils! Quel service obtiens-je d’Haïti? Je ne paierai rien, qu’on m’arrête quand je rentre au pays!

    Répondre
  • 15 juillet 2017 à 6:03
    Permalink

    Lançons une pétition pour dire non à cette carte qui ressemble un peu à l’étoile jaune!

    Répondre
  • 15 juillet 2017 à 6:44
    Permalink

    Mwen ap di jovnel Moise ak parleman Boul koko manman yo yo bezwen kob pou yo vini pi riche se BCM yap jwen 10.000 gdes sa

    Répondre
  • 15 juillet 2017 à 10:18
    Permalink

    Encore un autre complot contre la Diaspora.

    Répondre
  • 16 juillet 2017 à 6:20
    Permalink

    Ouin, quand il s’agit d’ aller chercher des sous dans les poches du monde on use l’imagination. Quand un candidat vient de l’étranger on sort la barrière de la constitution pour le bloquer. Sortez donc votre chapeau queteux plus tôt nous faire croire au bon vouloir d’une carte d’identité 👹😱👺

    Répondre
  • 16 juillet 2017 à 9:08
    Permalink

    Mwen pap bay yon pyas ki sa mwen pral fe ak carte sa menm? Nan ki buro isit yap mandem li ….yo finn jwenn se kob pam na n…ya pranl nan transfert map fe en Haiti…

    Répondre
  • 17 juillet 2017 à 8:58
    Permalink

    OUFF ! Ces audacieux osent nous demander encore à remplir leur compte à l’extérieur du Pays!….N’est-ce pas l’aide qu’on envoie à notre famille qui aide Notre Chère Haiti à se relever ? N.B. Mes Frères de l’extérieur, debout pour une Pétition ! Je dis NON à ces Voleurs ! KIMBÉ ! MCB. de Canada

    Répondre
  • 17 juillet 2017 à 10:31
    Permalink

    Kifè nou ap chèchè lot mwayen anko pou derobe , vòlè Ayisyen kap Viv nan lot peyi aloske anpil nan yo gen fanmi ki sou responsab yo .Epi nou Se yon leta gagot ki pap bay travay telman nou korompi se ranmase selman nou konnen Li pa posib mezanmi fo nou rele bare dèyè moune sa yo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *