Desras déclare que dans moins de 21 jours Jovenel Moise sera chassé du pouvoir

Port-au-Prince, jeudi 12 juillet 2018 ((rezonodwes.com))– Les manifestations de l’opposition ne font plus recette, mais les ténors de la mobilisation anti-Tet Kale refusent de s’avouer vaincus et croient dur comme fer qu’ils arriveront à déloger Jovenel Moise du siège de la présidence haïtienne.




L’ancien sénateur du Plateau Central, Dieuseul Simon Desras, estime que les jours au pouvoir de l’élu du PHTK sont désormais comptés et se sont réduits comme une peau de chagrin.

« Nous nous donnons un maximum de 21 jours pour installer un nouveau gouvernement à la tête du pays », a lancé l’ancien président du sénat devant des partisans chauffés à blanc lors d’une conférence de presse conjointe avec les autres leaders de l’aile dure de l’opposition comme Moise Jean Charles, de Pitit Dessalines et Schiller Louidor de Fanmi Lavalas.

« .Le pays va se fermer sur Jovenel Moise et il n’aura même pas le temps de se rendre à l’aéroport », a ajouté Desras. L’ancien pourfendeur de Martelly explique que cette date peut arriver demain matin ou n’importe quel jour à l’intérieur de cette période de vingt et un jours.




« Un seul rendez-vous, gérez vos quartiers, gérez vos zones, gérez vos départements. On va commencer à battre les ténèbres et très bientôt, nous allons démarrer un mouvement de désobéissance civile », a martelé l’ancien ministre de l’environnement sous l’administration du président Jocelerme Privert.

Rappelons que le fondateur du parti Palmis a déclaré plusieurs fois que le président Jovenel Moise ne passera pas l’année 2018 au pouvoir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.