Haiti|Crise. Le Congressman Gregory Meeks souhaite la nomination prochaine d’un ambassadeur américain en Haiti « aussi bon que Daniel Foote »

0
1742

I deeply believe that we should have another special envoy, hopefully somebody as good as you, someone willing to take a fresh look at this, someone willing to talk to people, and someone who will be consulted with by the deputy secretary, whoever is appointed ambassador, and whose information thereby is considered with our next policy

Vendredi 8 octobre 2021 ((rezonodwes.com))–Haiti ne connaîtra peut-être jamais la stabilité, a laissé entendre l’ambassadeur Daniel Foote, l’ancien envoyé spécial du président Joe Biden en Haiti intervenant jeudi devant la Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des Représentants des Etats-Unis. Le diplomate, on ne peut plus clair, a révélé que le choix du chanteur misogyne et chef des « bandi legal » Michel Martelly, l’homme qui se déshabillait sans gêne ni embarras en public, est celui des américains, probablement pour humilier l’intelligentsia haïtienne.

Dans le même ordre d’idée, Foote a rappelé que l’inculpé de blanchiment d’argent Jovenel Moise, « un homme institutionnel« , selon sa femme Martine Joseph Moise, a occupé le fauteuil présidentiel suite à un stratagème électoral bien ficelé pour maintenir le statu quo. Le diplomate dont le « franc-parler » a captivé jeudi l’attention des principaux membres de la Commission des Affaires Etrangères notamment son président, le Représentant Gregory Meeks, a insisté sur le fait qu’il faut désormais barrer la route aux dirigeants corrompus et à tous ceux cités dans Pandora Papers, à l’instar du joveneliste Laurent Lamothe.

Cette commission tiendra d’autres réunions d’information sur la situation d’Haiti, a déclaré le parlementaire Meeks tout en admettant que « les Etats-Unis ne sont pas une nation reconnue pour la persécution politique. Ce sont des domaines que nous devons examiner et changer et comme beaucoup de mes collègues l’ont suggéré« .

Gregory Meeks, assez édifié, a indiqué qu’il faut « attaquer à la cause profonde de l’instabilité politique en Haiti« . Il a souhaité que l’Ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince ait prochainement à sa tête un diplomate « aussi bien » que M. Foote.

« Je crois profondément que nous devrions avoir un autre envoyé spécial, avec un peu de chance quelqu’un d’aussi bon que vous, quelqu’un qui soit prêt à jeter un regard nouveau sur cette question, quelqu’un qui soit prêt à parler aux gens, et quelqu’un qui sera consulté par le secrétaire adjoint, qui que ce soit qui soit nommé ambassadeur, et dont les informations seront ainsi prises en compte dans notre prochaine politique« , a-t-il souligné.

Meeks a émis le souhait de travailler étroitement avec Eckert Terry, le Sous-Secrétaire-adjoint dans les dossiers touchant directement Haiti. « J’ai confiance en Brian nichols et j’espère qu’il est l’homme qu’il faut au moment qu’il faut pour infléchir la politique de l’hémisphère occidental afin de s’assurer qu’elle est aussi inclusive que n’importe quel autre pays de l’hémisphère. Je pense qu’il le fera. J’ai hâte de travailler avec lui sur une grande variété de choses concernant l’hémisphère occidental« .

La Commission a terminé ses travaux en envisageant la tenue prochaine « d’autant de conversations, de briefings et d’audiences que nécessaire pour approfondir notre compréhension de la situation et offrir notre soutien au peuple haïtien dans sa recherche de solutions durables à l’instabilité et pour trouver une nouvelle solution durable à l’instabilité et forger une nouvelle voie démocratique vers l’avenir« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.