Décès de Gerd Müller, une légende du football allemand

0
1253
Former German football player Gerd Muller (L) shakes hands with spectators before the start of a friendly between FC Bayern Munich-II and Siliguri Mayor's 11 at Kanchenjungha Stadium in Siliguri on January 21 , 2009. FC Bayern Munich-II won the match 7-0. AFP PHOTO/Diptendu DUTTA (Photo by Diptendu DUTTA / AFP)

Le célèbre attaquant du Bayern Munich dans les années 1960 et 1970 est mort dimanche à l’âge de 75 ans, a annoncé son ancien club.

Dimanche 15 août 2021 ((rezonodwes.com))–

Gerd Müller, légendaire attaquant de l’équipe d’Allemagne et du Bayern Munich dans les années 1960 et 1970, est mort à l’âge de 75 ans, dimanche 15 août, a annoncé le club bavarois dans un communiqué.

« Aujourd’hui est un jour triste, noir, pour le FC Bayern et ses supporteurs », a déclaré le président du club, Herbert Hainer. En parallèle, le site Internet du Bayern a arboré les couleurs noir et blanc, en signe de deuil, tout comme son logo sur les réseaux sociaux.

Une minute de silence a été observée dimanche en son honneur avant le match de Bundesliga entre Mayence et Leipzig, comptant pour la première journée du championnat.

Champion du monde 1974, champion d’Europe 1972, en marquant à chaque fois en finale, Müller détenait quelques-uns des principaux records du football allemand.

Auteur de 365 buts en Bundesliga tout au long de sa carrière avec le Bayern, il avait surtout marqué 68 fois en 62 matchs sous le maillot de la RFA, dont le dernier pour offrir le sacre à l’Allemagne en Coupe du monde en 1974 en finale contre les Pays-Bas (2-1) à l’Olympiastadion (stade olympique), de Munich.

Avec la sélection allemande, il a inscrit 14 buts en deux éditions de la Coupe du monde (1970 et 1974). Il a longtemps occupé la place de meilleur buteur de la Coupe du monde, mais a été devancé en 2006 par le Brésilien Ronaldo (15) puis par l’Allemand Miroslav Klose (16) en 2014.

Ballon d’Or en 1970, « Der Bomber », comme il était surnommé, avait également décroché en club trois Coupes d’Europe des clubs champions, une Coupe des coupes, quatre titres de champion d’Allemagne et quatre Coupes d’Allemagne.

« Le meilleur avant-centre de tous les temps »

« Je suis convaincu que les gens parleront encore de lui dans cent ans », avait lancé en novembre 2020 son grand ami Franz Beckenbauer, avec qui il fut champion du monde en 1974. Le « Kaiser Franz », que les Allemands tiennent pour le plus grand joueur de leur histoire, faisait même preuve d’humilité face au talent de son ex-coéquipier :

« A mes yeux, il est le joueur le plus important de l’histoire du Bayern. C’est grâce à ses buts que le club a accédé au niveau international où il évolue encore. »

Gerd Müller a inspiré des générations d’attaquants, comme l’Anglais Gary Lineker, qui a salué la mémoire du « meilleur renard des surfaces qu’[il] ai[t] jamais vu jouer » grâce auquel il a « appris beaucoup de choses en le regardant » lorsqu’il était enfant.

Müller « est l’une des plus grandes légendes du Bayern, ses performances restent inégalées jusqu’à ce jour et feront éternellement partie de la grande histoire du Bayern et du football allemand », a affirmé l’ex-gardien de la Nationalmannschaft, Oliver Kahn.

Pour Karl-Heinz Rummenigge, l’un de ses successeurs au palmarès du Ballon d’or et actuel patron du Bayern, « Gerd Müller fut le meilleur avant-centre de tous les temps »« Un attaquant comme nous n’en verrons plus jamais dans le football moderne », ajoutait Joachim Löw, le sélectionneur national champion du monde 2014.

Après sa retraite sportive, en 1981, il avait sombré dans l’alcool et la dépression. A l’occasion de son 75e anniversaire, le 3 novembre 2020, son épouse, Uschi, avait donné une émouvante interview au quotidien Bild, décrivant la « lente glissade vers l’au-delà » de son époux, atteint de la maladie d’Alzheimer. « Il est presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre au lit, il n’a plus que de rares moments d’éveil », affirmait-elle. « Parfois, il arrive à faire oui ou non en bougeant un cil (…) il est calme et paisible, je crois qu’il ne souffre pas. »

source : Le Monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.