L’Ambassade américaine ne mentionne pas le gang G9 de Barbecue dans sa déclaration sur l’insécurité en Haiti

0
2703

Mercredi 30 juin 2021 ((rezonodwes.com))–

Après la tuerie organisée par les gangs à la solde du pouvoir PHTK en Haïti le mardi 29 juin 2021 qui a fait plus de 13 morts, l’ambassadeur américaine à Port-au-Prince a fait paraitre un communiqué où il est dit :

« Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par les pertes en vies humaines et l’insécurité générale résultant de la violence liée aux gangs.

 »Nous condamnons la violation systématique des droits humains et des libertés fondamentales des résidents des communautés telles que Cite Soley La Saline , Belair , Martissant, Village de Dieu et Delmas. Nous condamnons en outre les attaques contre les journalistes qui sont au service de tous les citoyens dans une démocratie.

 »Les Etats-Unis exhortent le gouvernement haitien à protéger ces citoyens en luttant contre la prolifération des gangs et en tenant pour responsables les auteurs de violence ainsi que leurs complices.

 »La violation, la corruption et l’impunité ont entravé les objectifs de développement d’Haïti et les aspirations à une vie meilleure depuis bien trop longtemps. Les Etats-Unis restent determinés à travailler en Haiti pour renforcer ses institutions démocratiques et sa capacité à répondre aux défis croissants en matière de securité. »

A noter que dans ce communiqué l »ambassade des Etats-Unis n’a pas mentionné le nom du chef de gang G9 , Jimmy Chérizier(Barbecue) qui, il y a une semaine avait menacé de mettre le pays à feu et sang, après avoir pillé plusieurs centres de vente de provisions alimentaires du secteur privé.

En effet la semaine dernière, après avoir contraint des centaines de familles à fuir le Bas-Delmas, les bandits de la fédération de G-9 de Barbecue, étaient passés à l’acte en attaquant des entreprises commerciales à Port-au-Prince. À Chancerelles, limite de la « Station des Gonaïves », au moins deux entrepôts, ont été pillés par les caïds de G-9.

Des images virales sur la toile avaient témoigné d’une situation chaotique entretenue par des civils armés à Bas-Delmas. Des témoins avaient rapporté des échanges de tirs entre des agents de sécurité de l’entreprise avec des bandits durant plusieurs heures. Les bandits avaient finalement réussi à vaincre les agents avant que le site ne tombe sous leur contrôle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.