Chaos en Haïti – Cité Soleil assiégé par la terreur. Le Commissariat local pris d’assaut par les gangs

0
2712

On note souvent la présence remarquée des troupes déployées par Léon Charles qui ont toujours du succès face aux civils non armés manifestant contre le pouvoir en place pour ses gabegies administratives. Dans le cas contraire, c’est l’absence remarquable des policiers dans plusieurs commissariats de la région métropolitaine, pourtant, il y a de cela une semaine, Claude Joseph a laissé entendre que la police a le contrôle de la situation sur tout le territoire.

Dimanche 13 juin 2021 ((rezonodwes.com))–Jovenel Moise est le premier président de l’histoire des temps modernes d’Haïti qui aurait fait ressortir toute la mesure de son incompétence à gouverner le pays et ses affinités pour la corruption et l’impunité. Avec lui, encore installé illégalement au Palais National depuis le 7 février 2021, il ne se passe pas un seul jour, une seule semaine sans qu’il y ait un fait divers, une histoire sordide, un événement inédit dans l’actualité. Hier, c’était Martissant et ses milliers de déplacés sans assistance publique, aujourd’hui La Saline et Cité Soleil et sa population marginalisée.

Rezo Nòdwès a appris de sources concordantes que le Commissariat de Police à Cité Soleil a été pris d’assaut samedi par un groupe d’individus lourdement armés conduits par le redoutable chef de gangs Jean-Pierre Gabriel, communément appelé Ti Gabriel. Pour un 26ème anniversaire de la création de la PNH, cette image grimaçante traduit la main basse du pouvoir PHTK qui est parvenu en même temps à déstabiliser cette institution avec des DGs a.i. nommés en mission spéciale.

Les informations qui n’ont pas fait état de victimes ou si les violents incidents pour l’accaparement du commissariat de Cité Soleil qui ont opposé la police à ces bandits cherchant à étendre leur territoire, ont révélé que les policiers déserteurs n’ont pas eu le temps de vider leur contenu. Ainsi, armes à feu et munitions, gilets pare-balles, grenades lacrymogènes seraient -ils actuellement tombés entre de mauvaises mains.

La théorie du chaos qui se dessine depuis quelque temps par le gouvernement de facto de Jovenel Moise, dans l’incapacité totale d’arriver à imposer son referendum bidon mort-né, selon des analystes politiques et des journalistes d’opinion, semble prendre une nouvelle tournure en ce début de nouvelle semaine. Entre-temps, Jovenel Moise, Claude Joseph et Mathias Pierre paraissent beaucoup plus préoccupés par l’échec cuisant de leur referendum que les menaces réelles du covid-19 emportant déjà dans la tombe de nombreuses personnalités du pays sans le moindre vaccin à offrir à ses habitants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.