Le promoteur et l’organisateur du carnaval de Port-de-Paix, Jovenel Moise, met en garde contre une situation grave due à Covid-19

0
1868

Jovenel Moise a-t-il pris le temps de jeter un coup d’œil sur le transport en commun et quel est son apport pour remédier à cette situation depuis mars 2020 ? Quelqu’un lui a-t-il rapporté les longues files d’attente devant les succursales bancaires kote se mounn sou mounn kap kwaze ? Qu’avait fait Jovenel Moise à Marion pour l’inauguration de son barrage inachevé ? Jovenel Moise le sait-il qu’en pleine période d’urgence sanitaire qu’il a lui-même virtuellement décrétée, Mathias Pierre a rencontré à circuit fermé « 150 partis politiques » pro-referendum bidon mort-né ?

« Un couvre-feu nocturne a été instauré, à partir de 8 heures« , mais qui se retrouve en pleine rue à Port-au-Prince, après 08 du soir sans besoin urgent et apparent ?

Mercredi 2 juin 2021 ((rezonodwes.com))–Comme s’il n’avait aucune part de responsabilité dans la crise sanitaire qui traverse le pays, avec l’absence d’infrastructures sanitaires adéquates, Jovenel Moise a mis en garde mardi contre la grave situation à laquelle est confronté le pays avec l’augmentation des infections Covid-19. Le dictateur en herbe en a profité pour annoncer le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire alors que des lits d’hôpitaux sont déjà saturés.

Jovenel Moise, couronné roi Kanaval Koronavirus, qui a organisé deux activités carnavalesques dans le pays, les seuls grands rassemblements de réjouissance dans la région en 2021 n’ayant rien apporté au trésor public, a rappelé que des souches circulant actuellement au Brésil et au Royaume-Uni, et a déclaré qu’Haïti connaît une troisième vague de la maladie avec plusieurs hôpitaux saturés.

« Cela signifie que (la troisième vague) est arrivée avec ces variantes plus contagieuses et qui tuent les gens plus rapidement« , a fait ressortir le dictateur lors d’une intervention sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévision locales, n’ayant toutefois dévié aucune attention sur la lutte à mener pour contrecarrer son referendum constitutionnel illégal mort-né.

Programmant pour le 27 juin 2021 un referendum-bidon interdit par la Constitution, le président de facto a également appelé à la collaboration de tous les secteurs du pays pour venir à bout de la propagation du coronavirus SRAS-CoV-2, en ce jour où les autorités sanitaires ont confirmé le plus grand nombre de cas positifs en une journée depuis le début de la pandémie.

« Quel que soit votre camp politique, l’heure est à l’union« , a indiqué Jovenel Moise exhortant les directeurs d’établissements scolaires à accorder une attention particulière aux enfants pour qu’ils respectent les gestes de barrière, sans toutefois annoncer une distribution massive de masques et l’accompagnement des parents.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.