Hedouville et La Lime en renfort à la Constitution de Jovenel Moïse : l’ingérence du BINUH et de l’OPC dénoncée

1
298

Le Collectif des anciens députés de l’opposition et alliés (CADOA) en réponse à la démarche du Protecteur du citoyen, Renan Hédouville de saisir la justice contre le docteur Shiller Louidor et l’ancien député Deus Déronneth pour des menaces proférées contre des membres de l’Office de la protection du citoyen (OPC), dénonce des tentatives du Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH)  de corrompre les membres de l’OPC

Mardi 23 février 2021 ((rezonodwes.com))– L’ancien député de la circonscription de Port-Salut, Sinal Bertrand, blâme l’officier protecteur Renan Hédouville pour avoir engagé l’Office de la protection du citoyen dans une entreprise qui ne relève pas de sa mission.

En conférence de presse, lundi 22 février à Delmas, les membres du CADOA ont exprimé leur solidarité envers l’ancien député Deus Déronneth et le docteur Shiller Louidor, objets d’une plainte de l’OPC pour des menaces et intimidations graves à l’encontre de son personnel, selon Renan Hédouville.

L’ancien parlementaire révèle que le BINUH, dans sa volonté de continuer à supporter le pouvoir s’est engagé dans une démarche visant à saper l’avenir de l’OPC. Il évoque des pots de vins attribués par l’organe des Nations-Unies aux responsables de l’OPC pour accélérer le processus de consultation sur la réforme de la Constitution. De tels agissements, selon l’ancien membre de la 50ème Législature, traduisent les velléités de violer la souveraineté nationale à travers la Charte fondamentale d’Haïti.

Parallèlement, le CADOA dénonce la volonté de Jovenel Moïse d’instaurer une dictature en Haïti en dépit du fait que son mandat constitutionnel arrive à terme depuis le 7 février dernier. L’ancien représentant de la circonscription de Mireblais, Abel Descollines évoque la répression populaire exercée par la Police nationale d’Haiti contre des manifestants à Port-au-Prince et ailleurs. Il met en cause la volonté de la communauté internationale d’imposer ses quatre volontés au peuple haïtien en dépit des contestations exprimées pour désapprouver l’ingérence internationale.


Dans l’intervalle, les membres du CADOA encourage la population à s’impliquer dans les mouvements visant à dénoncer l’inacceptable et à forcer Jovenel Moïse à respecter la Constitution. La marche citoyenne prévue pour le 28 février prochain à Port-au-Prince sera l’occasion pour toutes forces vives de la nation de s’impliquer pour faire valoir leur position sur la situation sociopolitique du pays.


D’autres interventions dont celles de l’ancien député de la troisième circonscription de Port-au-Prince, Printemps Bélizaire, celle de Joseph Manès Louis sur le phénomène du kidnapping et de l’insécurité généralisée appellent à une mobilisation populaire pour faire échec à ce pouvoir hors la loi, selon leur considération.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

1 COMMENT

  1. Ces deputes ne connaissent pas assez le « protecteur du citoyen » (kisa sa vle nan yon peyi ki rele Ayiti ki nan eta sa a depi plizye deseni). Dans lignee des autres (Ucref, Baf… et ULCC), il est question de la gaspillage inutile des ressorces. Je persiste et signe, connaissant l’homme, Jovenel Moise est loin d’etre cynique par rapport a’ lui. Contrairement a’ l’ancien responsable du Carli (san memwa yo bay Antonal Mortime ak madanm li Guylande Mesadieu yon brek), Jovenel Moise a ete faconne’ par l’echec de « pays lock » et ses alliances.

    Ce n’est pas le fruit du hasard, il a ete choisi par le pouvoir sans tenir compte des reserves des organisations feminines. Yo te di li se yon neg ki pran fanm pou machpye l, li tape yo tet kale.

    Comne le representant de l’ « Etat haitien » au sein du Conseil Superieur des Salaires, l’homme etait Toujours sur la position de l’executif et des transnationals. C’est en ce sens, il a ete recompense’… Comment comprendre un homme qui aime tellement les medias s’etait garde’ de se prononcer meme demagogiquement sur la tragi-comedie de « petit bois. » Il avait d’autres chiens a’ fouetrer. La ruee vers l’or.

    Rien d’etonnant a’ ecouter le « protecteur du citoyen » au micro d’un jounaliste de radio Mega, il s’exprimait comme l’ancien titidiste Rene Civil sans aucun retenu, en defendant son pouvoir. Il parlait d’un soi-disant depute’ Deus Deronneth et l’individu Shiller Louidor, tout en igratignant un responsable d’un parti social-democrate dont il refusait de citer son nom. Se domaj, jounalis pat mande misye pou kisa l pedi kontwol li konsa…

    Ce qui rend Triste, on n’a pas la Certitude, apres le passage de l’ouragan PHTK, le pays va prendre une autre Direction. Il y a des choix a’ faire. E se moun peyi a bezwen pou ki fe yo chwa yo. Moun ki pa mare nan pye tab oligachi ak entenasyonal. C’est la’ que le bas blesse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.