Miragoane : « Le Commissaire du Gouvernement est un Militaire en civil », affiche fièrement Muscadin à la porte de son bureau

0
489

Se vantant d’être des hors-la-loi et « bandits légaux », ils sont tous devenus fous.

Dimanche 24 janvier 2021 ((rezonodwes.com))–Plus makout et endurci tortionnaire convaincu que le préfet Edner Day qui disait « aprè 4 trè tout Pòtoprens sou kont li« , on vous remet le trophée du monopole de la violence et du plus grand mépris et de violation des droits humains en Haïti.

Le Réseau National des Droits Humains en Haiti (RNDDH), dans un rapport détaillé sur la « Répression systématique des libertés de circulation et d’expression / Arrestations illégales et arbitraires« , perpétrées sous le régime de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise, a indexé Jean Ernst Muscadin, commissaire du Gouvernement de Miragoane dans sa vaine tentative de militariser d’un chef de Parquet en Haïti.

Le RNDDH a rappelé que « le magistrat Jean Ernst MUSCADIN a été installé à titre de commissaire du gouvernement le 31 janvier 2020 » et « au lendemain de son installation, plusieurs avocats-tes inscrits au Barreau de l’Ordre des Avocats-tes de Miragoâne s’étaient opposés à son choix, car, ils le considèrent comme étant incompétent et inapte à occuper un tel poste« , mais tout cela n’a pas semblé être le cadet des soucis de Jovenel Moise trop fier de placer un homme « at the right place« , à l’approche du 7 février 2021.

Le rapport de RNDDH qui a accordé une mention nulle à Me. Muscadin, s’est basé sur les reproches ouvertement adressées à son encontre. Jean Ernst Muscadin est accusé « d’être un individu arbitraire et arrogant qui ne rate jamais l’occasion d’affirmer avoir été envoyé par le palais national pour pacifier la juridiction de Miragoâne« . D’ailleurs, a précisé le texte de ce rapport accablant, l’affiche à la porte du bureau de Muscadin – Le Commissaire du Gouvernement est un Militaire en civil– annonce sa conception du poste qu’il occupe en reprenant à son avantage une citation de Napoléon Bonaparte dans un contexte totalement différent.

En effet, a relevé RNDDH dans son analyse de la situation à Miragoane, le commissaire Muscadin « n’a rien fait pour redresser la situation de la justice de ce ressort« . Le RNDDH en veut pour preuve le fait que « depuis son accession au poste, aucune citation directe au correctionnel n’a été réalisée par le Parquet qu’il dirige et, le taux de détention préventive illégale et arbitraire n’a cessé d’augmenter dans la juridiction« .

Muscadin, tristement célèbre à Miragoane

Le 14 janvier 2021, a rapporté RNDDH, ayant remarqué que la dame Limose NOËL, originaire de Petite Rivière de Nippes, vendait du carburant par gallon, le magistrat Jean Ernst MUSCADIN l’a d’abord invectivée pour ensuite l’agresser physiquement avec beaucoup de violence et de lui marcher dessus après qu’il l’eut propulsée au sol. Par la suite, le magistrat Jean Ernst MUSCADIN a procédé à l’arrestation de Limose NOËL. Il l’a mise en garde à vue au commissariat de Petite Rivière de Nippes où elle a été contrainte de passer la nuit. Le lendemain, il a lui-même procédé à la libération de la victime.

Parallèlement, au moins dix (10) manifestants-tes qui se rendaient à la marche du 21 janvier 2021 organisée à Miragoâne, ont été arrêtés à Borne Soldat, puis conduit au commissariat de Petit-Goâve. Ils se trouvaient à bord d’un véhicule de transport public.

Il s’agit de :

•Piterson AGENOR

•PitersonALVENOR

•Emmanuel ANTENOR

•LycetsonAZOR

•Jimmy BEAUCEJOUR

•FaudlinCETOUTE

•Jeanty MANIS

•Jean Felix NEWTON

•Jameson PATRICE

•SteeveTABUTO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.