« Affaire Yves Jean Bart radié à vie par la Fifa » : la justice haïtienne avilie après l’ordonnance du juge Accimé

1
361

Non, sans blague ! Ne devrions-nous pas également confier le dossier Petro Caribe et l’enquête sur l’assassinat de Me. Dorval à la Fifa ? Car toutes les institutions haïtiennes sont démantibulées [Ucref-Ulcc-Ona-Justice-Police-Législatif-Cour des Comptes-CEP-Education-Santé…] par le régime autoritaire du prétentieux dictateur Jovenel Moise mettant en place avec Léon Charles, un DG de facto tortionnaire de la PNH, un stratagème pour garder le pouvoir au-delà de la date limite de son mandat constitutionnel, le 7 février 2021.

minute de réflexion

Vendredi 20 novembre 2020 ((rezonodwes.com))–Encore une fois, cette justice qui est à la fois bancale et moribonde pour ne pas dire “quasi inexistante” s’est mise encore une fois, à l’épreuve par une décision prise en catimini pour blanchir le Dr. Yves Jean Bart accusé pour des faits de viols à répétition et d’abus de pouvoir sur des jeunes filles-mineures qui étaient sous sa protection.

Pour plus d’un, l’accélération de la justice dans ce dossier est suspecte et ne reflète en rien le dynamisme de “pas de tortue” qui caractérise toujours le système criminel et pénal en Haïti.

Combien de temps que le juge d’instruction a-t-il mis pour instruire un tel dossier ?

  • autant que l’on sache le dossier de l’UCREF du chef de l’État se trouve encore dans les tiroirs du Juge Bredy Fabien!
  • le dossier de vol et de gaspillage des Fonds de Petro Caribe est encore à la case de départ.

Les nombreuses prétendues-victimes auraient-elles été entendues dans le cadre de ce dossier?

  • Aucune justification ne nous permet d’en confirmer.
    Pourquoi le Ministère Publique n’utilise t’il pas toutes les voies de recours en la matière?
  • il ne l’a pas fait!

Quelles sont les réserves des avocats des parties civiles?

  • un silence complice.

Qui était le juge en question?
…!
Ce Magistrat avait-il ordonné des expertises médicales?
…!

Ces questions jusqu’ici n’ont pas de réponses!

Dans une décision administrative qui est opposable à l’Etat haïtien et à la personne de Yves Jean Bart (Dadou), la Fédération Internationale de Football “FIFA)” pour manifester son désaccord et son indignation face à la décision chimérique ayant l’odeur puante de “kasé fèy kouvri sa”, a pris la décision irrévocable et sans appel de bannir à vie Monsieur Jean Bart de toutes participations et activités relatives au Football haitien.

Quelle honte! Devrions-nous (l’Etat d’Haïti) laisser passer un tel affront fait non seulement aux présumées victimes et à Dadou?

Rappelons que ces mineures, de jeunes footballeuses dont le Docteur Jean-Bart avait la pleine et entière responsabilité de protéger et il ne l’a pas fait et si l’on s’en tient aux nombreuses révélations de certains collaborateurs de Dadou Jean Bart… Ce dernier les a (aurait) abusées.

Par devant toutes ces révélations concordantes faites par des victimes et leurs proches, que l’ancien président de la Fédération haïtienne aurait pris le malin plaisir d’abuser sexuellement des jeunes filles et ce, en échange de leur participation à la sélection nationale haïtienne de football. En effet, l’on se demande perplexe : comment un juge digne dans un système judiciaire respectant les règles élémentaires des droits de la personne humaine ose blanchir à la cloche de bois un personnage de la trempe de Dadou? Tel régime, telle justice ! Les deux font tout simplement la paire.

La société haïtienne vient davantage d’être pétée dans son drap d’impunité et la justice se conforte dans son cancer en phase terminale!!! Malgré tout, assis confortablement dans leur tout d’ivoire dominant la ville aux odeurs pestilentes, ils n’ont pas le sens de la honte apre yon koken’n souflèt marasa Fifa bay la Jistis peyi-a, ou kwè nou pa ta mande yo tou ede nou ak dosye Mèt Dorval la tou et forcer l’apprenti-dictateur à lever l’embargo sur la vidéo exclusive que Martine Moise a partagée avec lui, soit 2 minutes après l’assassinat du bâtonnier le 28 août dernier?

Entre l’ordonnance d’un représentant de la justice haïtienne, Emilio Accimé, et la décision de la Fifa, 24 heures plus tard, laquelle des deux pèsent lourd dans la balance à nos yeux ? Encore une journée très sombre pour la justice de ce pays aux ordres du Palais National.

1 COMMENT

  1. Qui pis est, l’accuse’ a eu l’audace d’affirner, il va en appel contre la FIFA. Assurement, il a la confiance de trouver en ce lieu un autre Emilio Accime ou Ramoncite Accime pour le blanchir. Vekele.

    Dadou Jean Bart m’a fait penser a’ Edwidge Dandicat et Marvin Gaye, « After The Dance. » Le journaliste Romain Molina se trouvait au bon endroit au bon moment avec ses yeux de lynx et ses oreilles indiscretes, « looking girl, saw you smile. I want you and you want me. » Et la FIFA s’empressait de se meler de la partie en faisant de Dadou Jean Bart un autre Joao Havelange. ADIOS!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.