Le sang a coulé encore samedi en Haïti – Jimmy BBQ, le protégé de Jovenel Moise, ouvre le feu et tue au moins 2 personnes à Bel-Air

0
895

Chronique d’un massacre annoncé en Haïti pour permettre à l’apprenti-dictateur Jovenel Moise de rester au pouvoir au-delà du 7 février 2021. Que ce texte serve de référence à la Cour Internationale de Justice à La Haye, afin que nul n’en ignore…

la police nationale n’a été d’aucune utilité samedi dans les agglomérations de Bel-Air !

Samedi 19 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Des gangs armés pro-Jovenel Moise ont attaqué samedi le bidonville de Bel Air, au cœur de Port-au-Prince à quelques pas du Palais national, faisant au moins deux morts et plusieurs maisons incendiées.

Selon des témoins, l’agression a été perpétrée par la fédération G-9 nouvellement créée par le régime en place, regroupant plusieurs gangs de Port-au-Prince qui tiennent en respect les unités de la PNH. Jimmy BBQ – recherché par la police – et ses gangs se sont introduits dans la commune, ont ouvert le feu et ont brûlé des maisons dans la rue Tiremasse, tout près du Palais national.

C’est la deuxième attaque en moins d’un mois dans le bidonville, l’un des plus vulnérables du pays. Le 31 août, des hommes armés ont mené une opération similaire, sous la passivité de la police, qui a fait des dizaines de victimes, selon les médias locaux. Aucune enquête n’est jusqu’à présent menée alors que le régime parle d’organisations d’élections, selon toute vraisemblance, pour les proches et alliés du pouvoir.

L’insécurité en Haïti est montée en flèche ces derniers mois, depuis l’assassinat du Dr. Dorval, en particulier dans les quartiers populaires défavorisés. De nombreux gangs armés ont étendu leurs zones de contrôle et sont intervenus dans des communes sans foi ni loi, parfois avec la complicité du Palais national, ont dénoncé des organisations de défense de droits humains.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.