« Personne ne m’aime », se plaint Trump, alors que même ses alliés s’estompent

0
480
epa08507135 US President Donald J. Trump and Polish President Andrzej Duda (not pictured) hold a joint press conference in the Rose Garden of the White House in Washington, DC, USA, 24 June 2020. Duda, a conservative nationalist facing a tight re-election race back home, is the first foreign leader to visit the White House in more than three months. EPA-EFE/JIM LO SCALZO

Samedi 1er août 2020 ((rezonodwes.com))–« Personne ne m’aime« , a déclaré le président des Etats-Unis, déconcerté de voir comment les experts de la santé de son administration reçoivent des éloges alors qu’il est reproché d’ignorer et de minimiser la crise de santé publique qui fait rage.

« Cela ne peut être que ma personnalité« , a admis M. Trump, ajoutant que « c’est tout » ou cela devrait être ça.

Selon CNN, en une semaine qui a vu s’aggraver une pandémie mondiale dévastatrice, se confirmer un effondrement économique record et s’approfondir une tentative généralisée d’attiser les tensions raciales à des fins politiques, Trump se retrouve de plus en plus en position d’outsider : absent et détaché de la direction de l’un ou l’autre des partis, enfermé dans de vieilles batailles de culture et de plus en plus impopulaire auprès des électeurs.

Pour tenter d’améliorer son humeur, les conseillers de Trump se sont empressés d’organiser un événement politique de moindre envergure sur un macadam de Floride le vendredi, où Trump s’est adressé à une foule sans masque, debout à quelques centimètres les uns des autres. D’autres événements dans l’État que Trump avait prévus pour samedi ont été annulés à l’approche d’une tempête.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.