Haïti|Violences et Insécurité – quelque 400 Haïtiens assassinés au cours des six premiers mois de l’année

0
308

Une élection qui allait se dérouler sous le contrôle des gangs armés fédérés mais l’apprenti-dictateur ne lâche pas prise, il tient encore à ses élections-bidon à la carte Dermalog. Verrait-on un autre deuxième lundi de janvier arriver sans l’ouverture d’une séance parlementaire ?

Defender Plus préconise le désarmement des gangs opérant en toute impunité dans le pays, la dotation de la police en matériels nécessaires, l’arrestation et le jugement de ceux qui introduisent illégalement des armes et des munitions ainsi que des auteurs et complices intellectuels des crimes.

Samedi 1er août ((rezonodwes.com))–L’organisme de défense des droits humains, Défenseur Plus, a dénoncé vendredi que quelque 400 Haïtiens ont été assassinés au cours des six premiers mois de l’année 2020, et a exhorté l’État à garantir le droit à la vie.

Dans la seule région métropolitaine de la capitale, le nombre de morts violentes s’élève à 243, a noté Défenseur Plus dans son rapport semestriel, élaboré sur la base des données de la Commission épiscopale pour la justice et la paix.

Selon l’organisation de défense des droits de l’homme, les causes sous-jacentes de ces actes sont les affrontements entre les gangs ou avec les forces de l’ordre, tandis que les enlèvements, les exécutions sommaires, les incendies criminels et les représailles continuent de se multiplier dans des quartiers de Port-au-Prince tels que Grand Ravine, Tibwa, Carrefour, Cité Soleil, et d’autres quartiers vulnérables.

Par ailleurs, DP a enregistré plus de 200 cas d’agressions sexuelles dans trois des dix départements géographiques du pays au cours de la même période, a précisé le document.

La plateforme a rappelé que l’État a l’obligation de garantir le droit à la vie, à la santé et au respect de tous les citoyens de manière égale, et a appelé les dirigeants au pouvoir à assurer la protection des citoyens.

D’autre part, rappelons qu’entre le 4 et le 6 novembre 2019, Cherizier, alias BBQ, un présumé allié de l’apprenti-dictateur haitien Jovenel Moise, et d’autres membres du gang Delmas 6 auraient mené une attaque contre les habitants du quartier de Bel-Air qui ont refusé de lever les barricades que les gens avaient érigées pour protester contre l’annonce du gouvernement de mettre fin à une subvention au carburant. Au moins 3 personnes ont été tuées, 6 blessées, et environ 30 maisons et 11 voitures brûlées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.