Des employés du journal d’Etat L’Union, revendiquent des mois d’arriérés de salaires

0
355

Les tirages du journal L’Union très restreints, n’ont paru au moins qu’une dizaine de fois en trois ans environ.

Une intervention de l’ancien Premier ministre de facto Jean-Michel Lapin sur les ondes de Radio Caraïbes, la semaine dernière sur le dossier des contractuels du Journal l’Union entend enterrer les revendications des grévistes. Parallèlement, le mutisme du ministre de la Communication Pradel Henriquez en dit long à propos de l’avenir des doléances du personnel de ce journal d’État.

Port-au-Prince, mercredi 27 mai 2020 ((rezonodwes.com))–Après avoir perturbé le 27 mars 2020, la tenue d’un Centre d’informations permanentes sur le Coronavirus, au ministère de la Communication, les journalistes du journal l’Union envisagent d’entamer leur mouvement sur d’autres fronts. Des interventions sont programmées cette semaine sur d’autres médias de la capitale pour porter les autorités concernées à satisfaire leurs revendications.

Entre temps, les lignes n’ont pas bougé en ce qui concerne le traitement du dossier au plus sommet de l’État. En témoigne cette sortie de l’ancien chef du gouvernement de facto, Jean-Michel Lapin justifiant l’impossibilité de l’État à réagir faute de contrats liant les deux parties. Cette réaction sonne le glas d’une fin annoncée et marque un tournant incertain pour le futur des réclamations relevant la régularisation du statut des contractuels, le paiement de plus de 8 mois d’arriérés de salaire.

D’autres indices préoccupent les grévistes dont le silence inquiétant du ministre de la Communication, Pradel Henriquez, après avoir promis aux journalistes d’adresser l’affaire et faciliter un dénouement heureux pour les deux instances (l’État haïtien et les journalistes).

Pour les contestataires, le ministre Henriquez n’inspire plus confiance pour mener à terme l’affaire. Les employés de L’Union, suivant un document adressé au journal, présument un inconfort et des considérations éthiques en raison des liens développés entre l’ancien ministre Lapin et Pradel Henriquez. Ce dernier a été membre du cabinet du Premier ministre, au regard de la position de l’ancien premier ministre sur le dossier des contractuels, interpellent les journalistes.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.