Révocation de Judith Exavier et de Kerby Alcante, deux diplomates haïtiens accrédités en République Dominicaine

0
561

À propos de Judith Exavier, rappelle la presse dominicaine, elle a été interpellée le 7 décembre 2019 au poste frontalier de Malpasse, à Jimaní, dans la province d’Independencia, où le véhicule dans lequel elle se trouvait a été intercepté par la police dominicaine dans le cadre de l’enquête sur l’affaire du réseau de trafic de drogue dirigé par César Emilio Peralta “El Abusador.

Le ministère dominicain des Affaires étrangères a rappelé qu’il n’avait pas été informé du scandale de corruption impliquant un groupe de responsables de l’ambassade d’Haïti à Santo Domingo.

Samedi 25 janvier 2020 ((rezonodwes.com))–Le chef du consulat général d’Haïti dans la province de Santiago, Judith Exavier et le deuxième secrétaire de l’ambassade d’Haïti en République dominicaine, Kerby Alcante Desormaux, ont été limogés par le ministère des Affaires étrangères, a annoncé le ministre des Affaires Etrangères du gouvernement de facto et illégitime, Edmond Bocchit.

« Je vous informe qu’il a été décidé de mettre fin à vos fonctions de chef de poste au Consulat Général d’Haïti à Santiago« , lisons-nous dans le premier paragraphe de deux lettres distinctes du ministre haïtien (éternel démissionnaire) des Affaires étrangères, Edmond Bocchit, adressées aux intéressés dont Rezo Nòdwès a obtenu une copie.

Les lettres de révocation, datées de jeudi dernier, ont été approuvées et signées par le Premier ministre de facto et sans aucune provision légale et constitutionnelle, Jean Michel Lapin, indiquant que « la décision prend effet immédiatement« .

L’accusation portée contre Exavier est fondée sur l’acte présumé « d’entrave à la justice en violation de l’article 21 de la loi du 12 mars 2014 sur la prévention et la répression de la corruption« .

Alors qu’Alcante Desormaux a été arrêtée deux fois en Haïti sous les ordres de l’ancien directeur général de l’Unité anti-corruption (ULCC), Claudy Gassant, mais dans les deux cas, le diplomate a été libéré par le système judiciaire haïtien, décrié et corrompu à l’image de l’Exécutif haitien, à en croire le dernier rapport de Transparency International.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.