Une compagnie américaine réclame de la Digicel plus de 50 millions de dollars US de dommages-intérêts

0
613

Affaire Digicel – UPM Technology : UPM donne sa version des faits, accuse à son tour la Digicel et réclame plus de 50 millions USD de dommages-intérêts punitifs

Dimanche 17 novembre 2019 ((rezonodwes.com))– Accusée , par devant un tribunal de l’Etat d’Oregon aux Etats- Unis d’Amérique , d’avoir mis en place et orchestré un stratagème visant à frauder le réseau  de la Digicel en Haïti, la compagnie américaine , la UPM Technology, a repondu ce 12 novembre 2019 au troisième amendement de la plainte de la Digicel-Haïti déposée le  29 octobre 2019 conformément à l’ordonnance du  juge Michael H. Simon prise à la même date.

En effet dans un document de 60 pages adressé au Magistrat ce 12 novembre dont nous avons pu nous procurer une copie, les avocats de la UPM Techno!ogy, M.  Kathryn P. Salyer, M.  Eleanor A. DuBay et M. Christopher W. Savage  ont nié la très grande majorité des plus de 200 allégations présentées par les avocats de Digicel-Haïti dans sa troisième plainte amendée et  ont profité pour faire part au juge de la version des faits tels que compris par la UPM Technology.

Ils ont également présenté  au juge des arguments visant à demontrer que , dans cette affaire , au regard des lois aux USA, la Digicel n’aurait subi aucun préjudice et qu’il  » était plus rentable pour Digicel-Haiti de recevoir un appel acheminé via le service RLYH (Roam Like You are Home) impliquant la UPM que de recevoir un appel autonome d’un appelant des États-Unis acheminé vers Digicel-USA sans aucune implication d’UPM ».

Accusant la  Digicel-Haiti , à son tour, UPM Technology estime  que « les actions de Digicel-Haïti ont empêché à UPM d’exercer des activités licites et rentables aux États-Unis. Elle indique que UPM a perdu d’importants revenus et bénéfices, pour lesquels Digicel-Haïti est redevable envers UPM , dont le montant doit être prouvé au procès mais estimé à plus de 50 000 000 $ et continuera à perdre au moins 1 million de dollars par mois jusqu’à ce que Digicel-Haïti mette fin à sa pratique injuste et déraisonnable. »

Face à cette contre-attaque,  Digicel doit apporter une reponse au tribunal le 26 novembre prochain dans l’objectif ,très probablement, de réfuter point par point l’argumentation développée par la UPM Technology dans ce procès qui s’est converti aux USA en une affaire à trois (3) têtes, comme nous l’avons souligné dans le texte : https://rezonodwes.com/2019/11/05/affaire-digicel-upm-technology-face-a-la-barricade-defensive-de-la-upm-la-digicel-contrainte-de-modifier-une-3eme-fois-la-plainte-deposee-par-devant-un-tribunal-americain/

Dans l’attente de la réponse de la Digicel-Haïti nous vous invitons à prendre connaissance de la version des faits de la UPM Technology ,  des allégations relatives à la Defense affirmative  ainsi que des contre-réclamations présentées dans le document déposé ce 12 novembre 2019 au tribunal de district de l’État de l’Oregon aux USA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.