Plusieurs ex-condamnés haitiens et dominicains relâchés des prisons des Etats-Unis, débarquent à Port-au-Prince et à Santo Domingo

4
1191

L’avion qui les ramenèrent lundi des Etats-Unis a posé tout d’abord à Port-au-Prince avant de poursuivre sa route vers Santo Domingo avec un groupe de dominicains également déclarés « indésirables« , après avoir purgé leur peine dans une des prisons américaines pour crimes…

Mercredi 6 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–Encore un autre groupe d’anciens condamnés haitiens qui seront bientôt lâchés dans la nature regorgeant de « bandits illégaux » et prêts à tout pour survivre dans cette jungle ingouvernable où les baïonnettes priment sur les lois de la République où il y a une violation flagrante de la Constitution.

ICE (Immigration and Customs Enforcement Service) des États-Unis, a expulsé lundi un groupe de 108 anciens condamnés dominicains après avoir purgé des peines de prison pour trafic de drogue, de crimes, de blanchiment d’argent et autres, a rapporté le journal Listin Diario comptabilisant à 1574 le nombre de dominicains déportés jusqu’à date des Etats-Unis.

Toutefois, a indiqué le journal, que l’avion dans lequel sont arrivés les 108 ex-prisonniers dominicains des Etats-Unis, a atterri à l’Aéroport de Las Americas, en provenance de Port-au-Prince (Haïti), où il a laissé « un autre groupe d’anciens détenus haitiens, dont la quantité n’a pas été précisée« .

Selon les dossiers consultés, les rapatriés haitiens et dominicains ont été accusés, jugés et condamnés pour trafic de drogue, de meurtres, d’agressions, de viols, d’incendies criminels, d’enlèvements, de blanchiment d’argent, de terrorisme, de vols à main armée, de fraudes, de violences domestiques et d’autres crimes.

A signaler que pour les anciens détenus haitiens, aucune information supplémentaire n’a été publiée, par contre, en République Dominicaine, Rezo Nòdwès apprend qu’ à leur débarquement à l’aéroport, le même jour, « les ex-prisonniers ont été transportés au Centro de Retención de Deportados de la Dirección de la General de Migración, situé dans la communauté de Haina, dans la province de San Cristóbal« .

4 COMMENTS

  1. NOU WÈ KLÈ KI PÉYI KAP KRÉYÉ ENSÉKIRITÉ NAN PÉYI NOU; YO KONDANÉ MOU-N YO, TOU KENBÉ YO, POUKISA SÉ AN AYITI YAP VOYÉ YO?

  2. Dans l’ambiance Fox ou CNN, le système poursuit son chemin. Peu importe les dossiers la Russie, l’Ukraine ou d’autres, les grandes manoeuvres politiques des camps, le système fonctionne. Baghdadi est mis hors d’état de nuire. Maintenant, c’est le tour d’Haiti et la République Dominicaine de recevoir leurs débris.

    Tout n’est pas au beau fixe en République Dominicaine, mais les dirigeants tentent d’édifier une nation. C’est une suite logique de connaitre les identités des débris.

  3. La guerre de basse intensité des Usa se poursuit contre les pays périphériques. Usa, empire en décomposition, empire plus que jamais criminel et raciste!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.