L’opposition passe à une autre forme de mobilisation contre Jovenel Moise s’obstinant dans son refus d’admettre « qu’il n’est plus crédible » aux yeux des Haïtiens

0
459

Après que plus d’une quarantaine de morts recensés dans les rangs des manifestants luttant pour le remplacement en profondeur de ce « système » corrompu et inégalitaire, l’opposition débute la 8e semaine pays-lock, par l’application de nouvelles stratégies de terrain.

À partir de 19 heures, dès dimanche soir et ce jusqu’à nouvel ordre, la population est invitée à déserter les rues. L’appel lancé par le porte-parole du secteur démocratique, André Michel, augure une nouvelle semaine de mobilisation agitée.

par Hervé Noel

Dimanche 3 novembre 2019 ((rezonodwes.com))–Port-au-Prince, l’annonce du porte-parole du Secteur n’a pas mis du temps à résonner dans les quartiers. Les premiers signaux d’une nouvelle semaine mouvementée ont été manifestés à Delmas par des militants s’accordant avec les consignes de l’opposition politique. Des troncs d’arbre ont été dressés sur la chaussée entravant du coup la circulation automobile. Des usagés pressant le pas pour regagner leur demeure ont été pris de panique en raison de menace violente qui planait sur leur vie.

‘’Ce sera une semaine déterminante pour forcer le Président Jovenel Moise à la démission. Nous ne souhaitons aucune victime dans les rangs de la population civile, aucune perte matérielle au préjudice des citoyens. Il faut consolider les barricades. Rentrez chez-vous avant 19 heures’’, a averti André Michel.

Opération pour faire régner l’ordre

Les opposants au pouvoir en place entendent boire le calice jusqu’à la lie. Une nouvelle opération visant à récupérer les biens de l’État détenus par les membres du gouvernement est lancée. Des militants ont été instruits de prendre possession les matériels publics.

‘’Les ministres, les directeurs généraux sont tenus de rendre les véhicules, les mobiliers de l’État aux militants. À partir de 4 heures du matin, la population partira à la recherche de ses biens pour les remettre à la Police, car le gouvernement démissionnaire est indigne à engager l’État’’ s’époumone André Michel.

Par ailleurs, les signataires de l’Alternative consensuelle pour la refondation de la nation radicalisent leur position envers le Chef de l’État Jovenel Moise. Des dispositions sont annoncées en vue d’accélérer la chute du régime. Des manifestations programmées à l’échelle nationale à l’allure violente visent à prouver l’impuissance du pouvoir en place, prévient l’avocat.

Au QG du Mouvement populaire Dessalinen (MOPOD), ce dimanche, les sénateurs Youri Latortue et Nènèl Cassy accompagnés du représentant de la Plateforme Pitit Dessalines, Gracia Jean Charles et de l’homme de loi André Michel réunis, ont formalisé l’autre chapitre de la lutte pour renverser Jovenel Moise.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.