Les manifestants de Saint-Marc annoncent pour bientôt « le déchoukaj de la maison de plage de Martelly si Jovenel Moise persiste à garder le pouvoir »

2
1535

« Cette maison de plage tout comme un gymnase à Pétion-Ville ont été construits avec de l’argent détourné des fonds de Petro Caribe et leur seule chance de rester intacts est que Jovenel Moise démissionne d’ici vendredi, comme le peuple souverain l’exige » ont annoncé mercredi des manifestants sant-marcois interrogés en direct sur une station de radiodiffusion de la capitale.

Port-au-Prince, mercredi 9 octobre 2019 ((rezonodwes.com))–« Des manifestants vont venir des Gonaives et ensemble nous prendrons la direction de la plage où Martelly abrite son château construit avec de l’argent dilapidé des fonds de Petro Caribe » ont soulevé mercredi plusieurs manifestants qui parcouraient les rues de Saint-Marc pour renouveler leur appel à la démission sans condition du président Jovenel Moise, accusé de malversations financières entachant sa gestion du pays.

Les protestataires de Saint-Marc qui parlaient au nom de leurs concitoyens des Gonaives, le chef-lieu du département de l’Artibonite, ont affirmé « vouloir passer à une autre phase de la lutte » en ne reconnaissant plus le titre de « président » à Jovenel Moise, un habitué, selon eux, d’usurpateur de titre.

Par ailleurs, au Cap-Haïtien, les centaines de manifestants qui ont défilé mercredi dans les rues de la deuxième ville du pays, ont indiqué que « vendredi, la ville du Cap sera en pleine ébullition et la permanence sera décrétée jusqu’au retrait effectif de Jovenel Moise du Palais National« .

Ils ont critiqué le comportement de la police qui, selon eux, se donne ces derniers temps pour principale mission de protéger le régime Tèt Kalé en « tirant à chaque manifestation de rue à hauteur d’homme sur les protestataires sans négliger l’usage abusif de gaz lacrymogènes« .

D’autre part, aux Gonaives où les manifs anti-Jovenel, ont lieu à la tombée de la nuit, depuis le début du mois d’octobre, la police est tenue en respect à cause des suspicions autour des « manifestants armés au milieu de la foule« .

2 COMMENTS

  1. Dans le pays, c’est une Constante, les « dirigeants » cessent de faire la resistance pwet pwet des le commencement du Dechouquage. SALOP la, contrairement a’ KAWACH la et les « 25 stades, » son chateau donne des Defis. Vendredi n’est pas trop loin, je serai encore vivant.

  2. Que le Président Moïse se SOUMETTE à la VOLONTÉ de DIEU exprimée par son Serviteur, Pasteur en exercice qui lui a NOTIFIÉ cette VOLONTÉ par COURRIER et MESSAGES TÉLÉPHONIQUES par le canal des Collaborateur et Conseillers du Président Moïse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.