Protestations : un jeune homme tué par la police dans la capitale haïtienne

0
605

A Carrefour, le jeune Vladimir Fédé, a été tué lors d’une charge policière. La victime, selon des témoins, aurait reçu plusieurs projectiles suite à une intervention des forces de l’ordre. Cet acte a causé l’émoi et scandalisé des jeunes de Diquini.

Lundi 16 septembre 2019 ((rezonodwes.com))– Dans le cadre du mouvement de protestation enregistré dans plusieurs villes du pays suite à la rareté de carburant et à l’éventuelle augmentation du prix à la pompe de produits pétroliers, un jeune de Carrefour, Vladimy Fedé a perdu la vie sous les balles d’un agent de la police nationale.

Ce drame, assimilé à un lâché assassinat a soulevé la colère des habitants de Carrefour qui ont fustigé le comportement des policiers, chargés paradoxalement de la sécurité des citoyens.

Selon certains observateurs, la victime ne participait même pas à l’érection des barricades dans le cadre de ce mouvement, mais ne faisait que traverser la rue. Plus loin ils ont fait savoir que le jeune homme s’était mis à genoux pour supplier les policiers de l’épargner, mais ils l’ont quand même froidement abattu.

Dans un autre registre le premier citoyen de la commune de Carrefour, Jude Édouard Pierre a, de manière véhémence, condamné l’action et a qualifié celui-ci d’acte barbare et crapuleux. Plus loin le président de la FENAMH a exigé l’ouverture d’une enquête sur ce dossier afin de faire la lumière sur ce crime.

Il faut rappeler que depuis plusieurs semaines, l’existence d’une pénurie d’essence dans le pays, entrave le bon fonctionnement du transport en commun et provoque des mécontentements partout dans le pays.

Pascal Fleuristil

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.