Pour la seule mi-mois de septembre, plus de 1700 haïtiens sont déportés de la République Dominicaine

0
322

Au moment où le Premier-ministre nommé Fritz William Michel, nèg kabrit’la, selon les révélations du sénateur Sorel Jacynthe, fait des heureux, en distribuant à qui en veut en voilà, quelque 1 demi-million de dollars de pots-de-vin à 5 sénateurs incluant l’unique femme parlementaire à la Chambre Haute, Dieudonne Louima Etienne, l’expulsion des haitiens sans-papiers en RD continue. Ceux-ci frappés par le chômage et la misère, fruits de la corruption, du mensonge, de la mauvaise gouvernance, de la propagande outrancière et de l’impunité en particulier, dénoncent les protestataires lundi aux Gonaives, sont allés ailleurs sous d’autres cieux tenter leur chance.

Lundi 16 septembre 2019 ((rezonodwes.com))–L’agence gouvernementale dominicaine, DGM, a indiqué avoir déporté au cours de la première quinzaine de septembre 1 774 étrangers de nationalité haïtienne sur un total de 2 127 détenus. Selon la Direction Générale de Migration, ces citoyens étrangers sont tous dépourvus de documents légaux leur habilitant à rester pendant longtemps sur ce territoire.

La DGM a rapporté lundi dans un communiqué toutes les opérations d’interdiction de séjour prolongé menées ces deux premières semaines de septembre dans 15 provinces et le district national de Santo Domingo.

Les personnes détenues sous la base d’un statut d’immigration irrégulière, en République Dominicaine, selon la DGM, ont été envoyées dans leur pays d’origine. En ce qui concerne les ressortissants haitiens, ils ont été déposés aux portes des postes frontières de Dajabón et Elías Piña.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.