USA – September 11 : Poutine aurait averti Bush d’une « imminente attaque terroriste aux USA, 48 h à l’avance » révèle un ex-analyste de CIA, dans son livre « The Russia Trap »

0
830

A moins d’une semaine du 18ème anniversaire d’un triste et douloureux événement (9-11) qui a endeuillé toute l’Amérique, et changé les donnes, une révélation de George S. Beebe, ex-analyste de la CIA, fait croire que cette tragédie aurait pu être évitée, si et seulement si…

L’ancien président George W. Bush (2001-2009) aurait été informé au préalable par son homologue russe, Vladimir Poutine, de l’existence d’une menace terroriste contre les États-Unis, a déclaré l’ancien analyste de la CIA, George S. Beebe.

Vendredi 6 septembre 2019 ((rezonodwes.com))– Dans son ouvrage « Le piège russe: comment notre guerre de fond avec la Russie peut devenir une catastrophe nucléaire« , qui vient d’être publié, le président russe Vladimir Poutine a informé le locataire de la Maison Blanche en 2001 à propos d’un haut risque d’une attaque terroriste deux jours avant les attentats tragiques des tours jumelles de New York et du Pentagone.

Le président de la Russie, Valdimir Poutine « a téléphoné au président George Bush deux jours avant les attaques pour avertir que les services de renseignements russes avaient détecté les signes d’une campagne terroriste imminente, » quelque chose de long en préparation « , venant d’Afghanistan« , indique George S. Beebe dans « Le Piège Russe« .

L’ancien analyste rappelle également que le président russe a été le premier chef d’État étranger à contacter Bush après les événements du 11 septembre 2001, pour « exprimer ses condoléances et son soutien à la nation américaine« .

Autres preuves

Dans les archives du site officiel du Kremlin, un procès-verbal daté du 10 septembre 2001 indique que les présidents Poutine et Bush ont eu une conversation téléphonique ce jour-là.

Le rapport disait et nous citons : »l’appel a été lancé à l’initiative des États-Unis et que les dirigeants ont abordé les questions liées à la préparation de leur réunion bilatérale dans le cadre du sommet de l’APEC, tenu en octobre de cette année à Shanghai« .

Soulignons que George S. Beebe, auteur de « The Russia Trap: How Our Shadow War with Russia Could Spiral into Nuclear Catastrophe » publié le 3 septembre sur Amazon, a servi dans le gouvernement américain pendant près de 25 ans et a occupé pendant quelque temps le poste de directeur des analyses russes à la CIA, ainsi que celui de conseiller à la Maison Blanche sur les affaires russes pour le vice-président Dick Cheney. Il est actuellement vice-président du Centre pour l’intérêt national, un groupe de réflexion sur think tank basé à Washington.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.