Dr Blair Chery : Dialogue, Consensus, conférence nationale : poisons mortels pour l’avenir d’Haïti

1
355

Dimanche 23 juin 2019 ((rezonodwes.com))– Quand on veut conserver un système, étouffer les revendications sociales et populaires, faire dormir la population, donner de faux espoirs au peuple, protéger ses amis et ses arrières en muselant la justice, garder ses privilèges, on organise une conférence nationale, un dialogue national ou des états généraux (chita tande pou pale anpil).

Les pays africains qui ont fait l’expérience de ces genres d’exercice dans les années 1990 ne connaissent pas encore de décollage économique vendu aux peuples par les techniciens et politiciens. Aux résultats: les vieux chefs d’Etat sont toujours au pouvoir ou remplacés par des politiciens corrompus, le système postcolonial est toujours en place et le sous-développement gangrène ces États.

Quand on veut changer un système, les progressistes ou révolutionnaires imposent le changement.USA: après la guerre des sécessions terminant par la victoire des nordistes sur les sudistes, le nord capitaliste et industriel sans dialogue national ont industrialisé le pays contre la volonté  du sud, rural et esclavagiste;CHINE: elle est  ce qu’elle est après la victoire de Mao sur les nationalistes, les réformes économiques initiées par Ten Xiaou Ping au début des années 1980 et l’Etat fort incarné par les institutions chinoises par exemple l’armée et le parti communiste;RUSSIE: son retour sur la scène internationale se fait grâce à la politique visionnaire et de fermeté de Vladimir Poutine; CUBA: comment voir le progrès que connait cette nation sans penser à la révolution des Castro; France: elle a fait 1789 sans dialoguer avec la noblesse.  

Grâce au général De Gaulle et les alliés, après avoir défait militairement l’Allemagne nazi, lors de la 2ème guerre mondiale, elle est restée au haut du pavée;Rwanda: après le génocide de 1994, Paul Kagame arrivé après la victoire militaire de son parti et sans conférence nationale a fait de ce pays ce qu’il est aujourd’hui;Afrique du Sud: après la fin de l’Apartheid, Mandela n’a organisé pas d’états généraux ou conférence nationale pour que South Africa reste le pays le plus riche du continent africain.

L’indépendance de 1804 n’a pas été réalisée dans le dialogue entre les oppresseurs (colons) et les oppressés les esclaves. On pourrait également citer l’indépendance des USA en 1776. Tout dialogue ou consensus à cette époque conduirait, sans doute, à maintenir le système esclavagiste.Consensus, dialogue, gouvernement provisoire ou d’ouverture, conférence nationale, états généraux de la nation ou pale anpil pa janm fè peyi mache, se zafè politisyen ak nanti lap regle. 

Des politiciens, techniciens ou intellos sans conviction politique et sans idéologie, incapables de penser par eux-mêmes pour me ne pas être en contradiction avec les ambassades (Yo toujou di yo pa ni a dwat ni a goch, ils ne sont ni conservateurs ni libéraux. Yo toujou nan mitan. Yo tout koulè politik). Ils cherchent toujours des consensus ou prônent le dialogue pour maintenir le système et des compromissions pour garder leurs petits privilèges au détriment de la grande majorité et des intérêts supérieurs de la nation. 

Au final, on est toujours en crise. Le système sera toujours en place et n’aura aucun problème à perdurer. Ayiti ap toujiu tounen an won.Pour sortir le pays dans cette situation, on doit imposer le changement, et ce à n’importe quel prix (les urnes ou la force), aux tenants de ce système passéiste, corrompu et inhumain.

Dr. Blair Chery

1 COMMENT

  1. Lapè Bondye avè nou!

    Map pwofité di nou sa jodia, rété tèt frèt.

    Gen Bondye ki té kréyé syèl la ak tè a, gen whatsapp, gen facebook, gen youtube, gen twitter, gen instagram, gen Snapchat etc.. Sé ak épé a 2 tranchan sa yo map mété lòd nan dézòd, o non de Jézu.

    Mwen jis bézwen fè sure ké Jovenel Moise démisyoné ak tout palman an, tabou laraza.

    Mwen jis bézwen fè sure ke séktè vodou a ak séktè pwotéstan ipokrit la kanpé lwen nan nouvo gouvènman ki gen pou monté a.

    O non de Jézu,

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.