Elisabeth Petit-Bois sélectionnée parmi 1660 étudiants de 19 pays pour intégrer le CERN Openlab 2019 en Suisse

Elisabeth Petit-Bois participera cet été à un programme du CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, l’un des plus grands et des plus prestigieux laboratoires scientifiques du monde

Dimanche 2 juin 2019 ((rezonodwes.com))– Étudiante en génie logiciel à l’Université d’État du Kennesaw, (College of Computing and Software Engineering) Elisabeth Petit-Bois dont les parents sont originaires de Port-de-Paix, dans le Nord’Ouest, a été sélectionnée pour un programme de recherche d’élite au CERN, en Suisse.

Petit-Bois a été choisie parmi un groupe de 1 660 étudiants représentant 19 pays. Cet été, elle travaillera à perfectionner son art et deviendra l’un des 40 étudiants du monde entier et l’un des deux seuls étudiants américains à participer au programme d’études d’été Openlab du CERN, un partenariat public-privé qui vise à développer des solutions informatiques de pointe pour la recherche scientifique.

Elle se rendra au siège du CERN à Genève, en Suisse, le 15 juin, pour participer au programme de neuf semaines, dans lequel elle utilisera une technologie informatique de pointe et étudiera son utilisation dans la physique des hautes énergies.

«En ce qui concerne les possibilités de recherche estivale, je savais que je voulais trouver quelque chose qui me permettrait d’explorer les interactions humaines et informatiques», a déclaré Petit-Bois, excitée d’être parmi les deux seuls étudiants américains représentés dans la cohorte de cette année au CERN.

Diplômée de l’école secondaire Dacula dans le comté de Gwinnett, Petit-Bois est membre de la société honorifique en informatique Upsilon Pi Epsilon et de la Société nationale des ingénieurs noirs (NSBE).

En novembre 2018, elle a remporté la première place à la conférence régionale d’automne de la NSBE pour son exposé sur « L’image et la segmentation basées sur des algorithmes génétiques à l’aide de la modélisation de Markov à champs aléatoires».

Elisabeth Petit-Bois a consacré la majeure partie de son premier cycle d’études universitaires à la recherche de la façon dont les humains peuvent intégrer l’intelligence artificielle dans la vie quotidienne.

Elle a effectué des recherches au sein du laboratoire du centre de recherche KSU (CMVSR) aux côtés de ses professeurs et a effectué un stage au centre de recherche Thomas J. Watson d’IBM à Yorktown Heights.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :