Cannes 2019 : la Palme d’or décernée à « Parasite » du cinéaste sud-Coréen Bong Joon-ho

La Palme d’or de la 72e édition du Festival de Cannes, qui s’est clôturée samedi soir en France, a été décernée à « Parasite » de Bong Joon-ho. C’est la première fois qu’un cinéaste sud-coréen décroche la suprême récompense dans un festival de fil à Canne.

« Parasite » en salle de projection dès le jeudi 30 mai en Corée du Sud

Dimanche 26 mai 2019 ((rezonodwes.com))–« Parasite » est le 7e long métrage de Bong Joon-ho après « Okja ». Cette oeuvre, dont l’intrigue commence par l’entretien de Ki-woo chez une famille aisée à qui il propose des cours particuliers à un prix exorbitant, aborde les inégalités entre riches et pauvres dans la société.

En recevant la palme, samedi soir, Bong a déclaré que, « sans ses acteurs, il n’aurait pas pu filmer une seule scène de son dernier long métrage ». Il a ensuite ajouté « qu’après avoir décidé de devenir réalisateur à l’âge de 12 ans, il a toujours été très inspiré par le 7e art français« . Tout en avouant qu’il n’avait jamais imaginé qu’il allait toucher un jour ce trophée de ses propres mains, il a dit « merci beaucoup » en français.

L’obtention d’une palme était pressentie pour deux raisons, fait-on remarquer : après la projection en début de semaine, le film avait non seulement suscité l’ovation des 2 300 spectateurs pendant huit minutes mais avait également obtenu la meilleure note avec 3,4 dans le magazine du festival, « Screen Daily ».

Les amoureux du cinéma ont à présent hâte d’aller voir « Parasite » en salle. Sa sortie est prévue pour le jeudi 30 mai en Corée du Sud.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :