Port-au-Prince, livrée à la violence des gangs, dans l’indifférence de l’administration Moïse-Lapin

4
44

par Hervé Noël

Dans des quartiers précaires de Port-au-Prince, les affrontements entre gangs armés ont multiplié. Depuis le weekend dernier, à Cité Soleil, à Martissant, à Lasaline, entre autres, la liste des victimes s’est allongée, dans l’indifférence des autorités

Lundi 15 avril 2019 ((rezonodwes.com))– Sur les réseaux sociaux, une vidéo devenue virale donnait froid dans le dos. Des caïds lourdement armés défilant dans un quartier populaire à Port-au-Prince remettent à jour la dégradation du climat sécuritaire dans la capitale.

Des quartiers comme Lasaline, Cité Soleil, Martissant, sont colonisés par des groupes armés s’affrontant sans répit, a d’ailleurs admis le Commissaire de Police de Port-au-Prince.

’C’est le constat depuis le début du weekend écoulé. Les quartiers de Chancerelles, Fort Dimanche, Cité Soleil, sont la proie des affrontements entre groupes armés voulant imposer leur loi’’, a confié Joël Casseus, à Rezo Nòdwès.

Des organisations de défenses des droits humains préoccupées

La situation d’insécurité qui prévaut dans certains endroits de la capitale interpelle des responsables d’organisations militant pour le respect et la défense des  droits humains. La directrice exécutive de la ‘’Fondation Je Klere’’ se dit scandalisée par la proportion alarmante de la violence engendrée par les conflits armés.

‘’Les instances concernées doivent s’en rendre compte du pourrissement de la situation. Le service de renseignement de la PNH, les stratégies de lutte contre le grand banditisme initiées par les autorités judiciaires ont failli. Des gangs opérant à la solde des autorités du pouvoir sèment la terreur’’, s’est indignée Marie Yolene Gilles.

Conflits d’intérêt, arrestations négligeables

Les chiffres communiqués par le responsable du Commissariat de Port-au-Prince font état de plusieurs cas d’arrestation effectués durant le weekend écoulé.

’A Bois d’Hommes, une opération policière a conduit à l’interpellation du caïd de la zone. A Carrefour, un bandit blessé lors des échanges avec des forces de l’ordre a été appréhendé. Ce qui porte à 10, le nombre de bandits arrêtés’’’, a précisé Joël Casséus.

Ce lundi, plusieurs maisons ont été incendiées dans le quartier de Tokyo. Des heurts entre seigneurs de la terreur ont provoqué des tensions. Des rues de Cité Soleil et de Martissant ont été observées désertes.

Dans l’intervalle, des concerts de balles retentissent et la peur s’installe à Port-au-Prince.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

4 COMMENTS

  1. Se rejim tonton makout boutdi a ki tounen ankò pou simen laterè kont pèp la! Se inifòm la sèlman nouvo tonton makout yo poko genyen.

    • Pour le présent moment, ce Climat de Terreur est Favorable au pouvoir. Ne parlons pas de « Petro challengers » en Panne. Les Zefeyis « pays locked » et Marie Yolene Gilles ont du pain sur la planche. Parait-il, l’alliance contre Nicolas Maduro n’aboutira pas à de la nourriture dans les assiettes de la population et de l’argent dans ses poches. Je ne suis pas comme Antoine Langomier.

  2. En tout cas, seul un État fort, très fort, pourra corriger cette complaisance de tous les secteurs dans la violence. Car j’entends dire que les commerçants en Haïti, ont leurs gangs pour faire exécuter ceux qui se plaignent de la mauvaise qualité des produits qu’ils leur achètent. Là, on a atteint la dernière limite!

    • Wi, ni leta, ni sekte prive a, ni politisyen abolotcho yo anba dikta peyi kolon enperyalis yo se yon asosiyasyon malfekte, malfra, vwayou ak zenglendou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.