Soutien public à Maduro : Maradona condamné à une amende par la Fédération mexicaine de football

La légende du football argentin, Diego Maradona, actuel sélectionneur du club mexicain de football, Dorados de Sinaloa, aurait violé les codes d’éthique de la fédération mexicaine de foot, l’accusant de faire des déclarations publiques qui ont trait à la « politique »

Dimanche 14 avril 2019 ((rezonodwes.com))–Le directeur technique d’un club mexicain de football de deuxième division, Diego Armando Maradona, a été condamné à une amende par la Fédération mexicaine de football (FMF), pour « avoir enfreint son code d’éthique dans ses déclarations en faveur du président du Venezuela Nicolás Maduro et contre le président américain Donald Trump« , a appris Rezo Nòdwès.

La star du football argentin a critiqué les États-Unis et son président Donald Trump, en affirmant ouvertement qu' » ils sont les shérifs du monde« . Maradona a tenu ses propos le 31 mars dernier à l’issue d’un match opposant son club à Tampico-Madero en « dédiant la victoire de Dorados à Nicolas Maduro et au peuple vénézuélien » qui, a-t-il ajouté, « souffrent« .

Une amende dont le montant n’a pas été précisé, est le verdict d’une condamnation [sanction disciplinaire] que les mexicains ont infligée à Diego Maradona qui n’a jamais caché « son admiration » pour le leader chaviste, auquel également le président Jovenel Moise avait rendu visite à Caracas le 27 novembre 2017 et qui, publiquement, le renie aujourd’hui.

« Diego Armando Maradona, directeur technique du club des Dorados de Sinaloa, est puni d’une amende pour avoir enfreint les articles 7 et 11 du code d’éthique du FMF« , a annoncé la semaine dernière le comité de discipline de la fédération dans un communiqué de presse.

L’article 7 du code de déontologie de la FMF, avons-nous lu, fait injonction à ses membres de « maintenir une position neutre sur les questions de nature religieuse et politique« , tandis que l’article 11 les contraint « de diriger et d’exercer ses activités, qu’elles soient privées ou professionnelles, avec probité et respect.  »

3 pensées sur “Soutien public à Maduro : Maradona condamné à une amende par la Fédération mexicaine de football

  • 14 avril 2019 à 9:47
    Permalink

    Ridicule, on ne peut réduire un homme à une fonction qu’il occupe! Maradona a le droit de manifester ses opinions politiques qui sont, en passant, plein de bon goût. Il a de la conscience en politique car Maduro doit être soutenu contre les yankees.

    Répondre
  • 15 avril 2019 à 1:05
    Permalink

    Comme les marassa Aristide-Préval… et Martelly, Jovenel Moise est un Petevi politique. Et qui pis est, de 1986 à 2019, la société haitienne dans toutes ses composantes ne dépasse pas les Petevi politiques sus-cités. Ce n’est pas sans raison, le 28 novembre 2010, faisait fi des secteurs Petivi qui s’élevaient contre la candidature de Martelly, une partie des votants avait VOMI Lavalas pour Gober plutôt Chawony.

    Le Patriote Diego Maradona n’a rien à voir avec les politiciens Petevi et voleurs d’Haiti. Le professeur Leslie François Manigat est l’exception à la règle. Yo te wè l twò santi bon pou Ayisyen.

    Depuis ses amitiés avec le « Lider Maximo » Fidel Castro, DIEGO s’est toujours identifié comme un homme de gauche. Quand il est question de s’exprimer en bon homme de gauche, il n’utilise aucune langue bois, il va toujours droit au But. À la suite de la visite du prédécesseur du président Obama dans son pays, Diego ne manquait pas de demander à ses compatriotes de prostester contre sa présence et de le qualifier de « déchet humain. » [1] Ce n’est pas un poste d’entraineur qui va empêcher à la « mano de Dios » de mettre en avant ses convictions politiques et idéologiques.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.