Jovenel Moïse et les parlementaires doivent mettre leur mandat sur la table de négociation, selon les patrons de la Chambre de Commerce d’Haïti

Depuis la prise de position exprimée par Core Group dimanche, pour réconforter le pouvoir en place, des communiqués pleuvent…on dirait que leurs pensées suivent un courant tout en faisant peu de cas du rapport officiel de la Cour Supérieure des Comptes sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe, indexant le président Jovenel Moise

Port-au-Prince, lundi 11 février 2019 ((rezonodwes.com))– La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti et les Chambres Départementales qui la constituent sont alarmées par la détérioration rapide de la situation générale du Pays. Les menaces de pillages et de « dechoukage » se multiplient.

Tout cela, alimenté par les déclarations incendiaires des uns, l’irresponsabilité, le manque de vision et de leadership des autres avec comme toile de fond le mécontentement généralisé et justifié d’une population qui n’en peut plus.

La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti, à l’orée d’une catastrophe imminente pour le pays tout entier, lance un ultime cri d’alarme et :
Constate l’échec de nos autorités à anticiper et à prévenir les dérapages fiscaux et financiers de l’Etat qui ont entraîné ce déficit extraordinaire avec pour conséquences la dépréciation accélérée de la gourde, l’inflation galopante qui s’accentue, la paupérisation et le désespoir de la population en plus de la décapitalisation des entreprises et la perte du pouvoir d’achat des salariés.

Exhorte fortement le Président de la République, s’il veut que soit maintenu l’ordre constitutionnel dans le Pays, à inviter, en toute humilité, en compagnie de son Premier Ministre et des Présidents du Sénat de la République et de la Chambre des Députés, dans une déclaration solennelle à la Nation, les différents secteurs politiques, sociaux et économiques à un dialogue national inter-haïtien, véritable et transparent, en donnant la garantie publique qu’aucun sujet ne sera tabou même les mandats respectifs du Premier Ministre, des Parlementaires et du Président de la République;

Propose que les autorités étatiques adoptent des actions d’urgence, réalisables et mesurables, visant à instaurer un régime d’austérité au niveau du budget de l’Etat en supprimant toutes les dépenses non-essentielles, à restaurer l’ordre public et à permettre à la population de vaquer librement et paisiblement à ses activités;

Invite le Président et tous ceux qui participeront à ce dialogue, à déclarer qu’ils respecteront les conclusions de ces assises nationales organisées et dirigées par un Conseil de Sages proposés par les secteurs organisés de la société.

Les conclusions qui sortiront de ces assises nationales inclusives et inter-haïtiennes seront sans appel et seront imposables à tous les Pouvoirs et à toutes les parties.

La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti lance un appel solennel à toutes les forces vives de la Nation et en particulier aux Secteurs de l’opposition politique, dans le cadre d’un esprit de dépassement de soi, en vue de sauvegarder les intérêts supérieurs de la Nation mise en péril, à participer à tout effort devant aboutir à l’organisation de ce Dialogue National inter-haïtien dans le plus bref délai.

Enfin, la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti enjoint, fortement et dans un élan patriotique, tous les secteurs de la société à user de leur influence et de leur leadership, chacun à leur niveau, afin que s’arrêtent les violences de rue, et à faciliter l’organisation de ces Assises Nationales au bénéfice de la République.

Patriotiquement!

_______________________________
Frantz Bernard Craan
Président, CCIH
Président, CCI Ouest
_______________________________
Jean Robert Jean Baptiste Charles
Vice-président, CCIH
Président, CCI Centre
_______________________________
Marc Georges
Vice-Président, CCIH
Président, CCI Nord
________________________________
Monode Joseph
Vice-président, CCIH
Président CCI, Grand Anse
________________________________
Bob Harry Pierre
Trésorier, CCIH
Président, CCI Nord Est

Photo de Gary Bodeau.

Une pensée sur “Jovenel Moïse et les parlementaires doivent mettre leur mandat sur la table de négociation, selon les patrons de la Chambre de Commerce d’Haïti

  • 12 février 2019 à 3:56
    Permalink

    Ces voyous à veste, principaux criminels économiques du pays, sont indécents et ridicules, que le peuple les ignore!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.