Haïti : les 27 haïtiens morts noyés aux Bahamas seront inhumés sur place

Il revient au ministre des Affaires Etrangères des Bahamas, Darren Henfield, d’en faire l’annonce lundi dernier. Les familles des 27 ressortissants haïtiens morts noyés dimanche au large de Abaco (Bahamas) n’auront peut-être jamais la chance de faire un dernier adieu à leurs proches. Les cadavres ne seront pas rapatriés…

Nassau, mardi 5 février 2019 ((rezonodwes.com))–En effet, quoi de plus consolant que de faire un adieu personnalisé aux personnes qui vous sont chères?

Les 27 haïtiens qui ont péri en mer au moment où ils tentaient illégalement de rejoindre les Bahamas, seront enterrés à Abaco, annonce le ministre des Affaires Etrangères des Bahamas, citant Me. Karl Henri Chatelier, un responsable de l’ambassade d’Haïti à Nassau.

« L’ambassade d’Haïti prend en charge les funérailles » a laissé entendre de son côté Clarence Russell, directeur du service de l’immigration de l’archipel des Bahamas. Il a en outre ajouté que Chatelier qui se trouvait lundi à Abaco pour s’assurer que toutes les procédures officielles liées aux suites à donner à cette tragédie, se déroulent normalement, était accompagné de Jeanine Weech-Gomez, de la morgue.

Toutefois, le nombre de victimes a été révisé sensiblement à la baisse. La Royal Bahamas Defence Force a fait lundi un dernier bilan ramenant à 27 corps le nombre de boat-people haïtiens morts noyés en haute mer.

Par ailleurs, des activistes ont accusé les dirigeants haïtiens d’irresponsables qui n’ont rien fait pour garder les gens chez eux.
Certains ont exprimé le besoin d’un changement réel en Haïti afin de freiner le flux de personnes venant là-bas.

Signalons que selon les déclarations des survivants, 17 au total, le « kantè » serait parti de Port-de-Paix et ils étaient plus de 80 à bord et ont navigué pendant 7 jours sur une mer défoncée qui a ôté la vie à plus d’une vingtaine d’entre eux.

Rappelons qu’en 2014, sous l’administration Tèt kalé 1, un bateau avec 30 ressortissants haïtiens avait sombré dans les eaux d’Exuma, un îlet de l’archipel des Bahamas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.