AgriTrans – Petro Caribe : la Cour des Comptes minimise la demande de rectification exigée par la troupe à Jovenel Moise

0
304

Si l’on en croit le site metropolehaiti.com, citant un commissaire de la Cour des Comptes requérant l’anonymat, la compagnie de Jovenel Moise (AgriTrans) aurait reçu en devise étrangère certains montants figurés dans le rapport partial Petro Caribe publié récemment

Port-au-Prince, mercredi 6 février 2019 ((rezonodwes.com))–La compagnie AgriTrans avait reçu des millions pour des projets en 2014-2015, pour la plupart inachevés. Et en juin 2015, son principal administrateur se déclara candidat à la présidence d’Haïti sous la bannière de PHTK, le parti du pouvoir qui lui a accordé ces privilèges et a fait de lui, en apparence, un entrepreneur à succès.

En effet, l’exportation hebdomadaire de plusieurs containers de bananes promise par le tandem Michel Martelly-Jovenel Moise, en juin 2017, n’a été qu’un leurre, un conte de fées tropical pour faire dormir debout des électeurs analphabètes et trop crédules.

La Cour des Comptes, ayant découvert le pot aux roses, a révélé l’existence de plusieurs contrats accordés de manière irrégulière à diverses compagnies appartenant à l’actuel président, particulièrement un contrat de route qui a fait piquer l’avocat d’Agritrans, Me. Mario Delcy. L’entreprise et son avocat ont évoqué une certaine méchanceté de la part des Commissaires de la Cour, et ont fait valoir que ce contrat a été passé en monnaie nationale et non en devise américaine.

Métropole a rapporté que «  la Cour, de son coté, juge que rien n’est à rectifier » . Le média de Delmas a précisé que « selon une source proche de la Cour qui souhaite garder l’anonymat, la firme [AgriTrans] aurait dû féliciter la CSC/CA, car son travail a permis de mettre à jour la confusion qui plane sur la nature des devises utilisées pour les transactions« .

Plus loin, la source a révélé que « dans le suivi 2014-2015 des décaissements PETROCARIBE du Ministère de l’Économie et des Finances, l’un des projets que devrait exécuter AGRITRANS S.A était libellé en dollar américain. Devant ce flou, la Cour estime qu’il y a confusion sur la nature de la devise ayant servi de référence au paiement des décomptes présentés par la firme AGRITRANS S.A« . Tout ceci vient avec l’indisponibilité de certains documents.

Rappelons que le premier geste posé par Jovenel Moise, au lendemain de sa prestation de serment le 7 février 2017, alors qu’il n’avait pas encore établi un gouvernement, a été le remplacement du directeur de FDI (Fonds de développement Industriel). Celui-ci, par ailleurs, a permis au sénateur Joseph Lambert d’obtenir un crédit, en dehors du cadre industriel, de plusieurs millions de gourdes pour les besoins d’une entreprise privée de location de véhicules.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.