Justice : Un jury accorde 21 millions $ à une haïtienne révoquée par un hôtel de Miami

0
39

Une laveuse de vaisselles dans un hôtel de Miami, licenciée pour des raisons religieuses, s’est vue attribuer un dédommagement de 21 millions de dollars par un tribunal floridien

Miami, Floride, jeudi 17 janvier 2019 ((rezonodwes.com))– La sexagénaire, Marie Jean-Pierre, n’aura probablement plus jamais l’obligation de laver des assiettes pour gagner sa vie.

Licenciée en mars 2016 par l’hôtel Conrad de Miami, après plus de de dix ans de bons et loyaux services comme laveuse de vaisselle, pour des raisons religieuses, elle s’est vue attribuer un dédommagement de 21 millions de dollars américains par un jury de la Floride.

La fervente missionnaire chrétienne née en Haïti, avait manqué six dimanches à son travail pour aller, comme à son habitude, à l’église baptiste Bethel de Miami.

« J’aime Dieu. Pas de travail dimanche, parce que dimanche j’honore Dieu », a déclaré Pierre mercredi dans une interview à NBC 6 Miami, tout en assurant avoir prévenu ses patrons qu’elle ne pouvait pas travailler le dimanche en raison de ses convictions religieuses et qu’elle n’aurait pas dû être programmée pour travailler en ce jour.

Sa plainte faisait valoir que son ancien employeur, alors géré par Hilton, avait violé la loi de 1964 sur les droits civils, qui protège les travailleurs de toute discrimination fondée sur la race, la religion, le sexe ou l’origine nationale.

Un jury de la cour fédérale s’est prononcé en sa faveur lundi, lui octroyant 21 millions de dollars de dommages-intérêts, plus 35 000 dollars d’arriérés de salaire et 500 000 dollars de douleur émotionnelle et d’angoisse mentale.

La société s’est dite déçue par la décision du jury et son intention de faire appel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.