L’Archevêque Romero du Salvador assassiné en 1980, canonisé par le pape François

Le pape François a canonisé dimanche Monseigneur Oscar Romero ainsi que le pape Paul VI décédé en 1978 et béatifié en 2014





Rome, dimanche 14 octobre 2018 ((rezonodwes.com))–Une journée bien remplie dimanche pour le chef de l’Eglise catholique, le pape François, qui a procédé à la canonisation de sept bienheureux ou nouveaux saints, dont le martyr salvadorien, Mgr Óscar Arnulfo Romero, assassiné par un tireur d’élite lors d’une eucharistie célébrée le 24 mars 1980 après avoir dénoncé le meurtre de paysans salvadoriens par l’armée.

Le président du Salvador, Sánchez Cerén, dans son message aux Salvadoriens, a déclaré que « notre pays est en liesse » et a décrit la canonisation de Romero comme « un événement qui nous remplit d’espoir et de bonheur« .

« Jésus nous invite à retourner aux sources de la joie, qui sont la rencontre avec lui, le choix courageux de prendre des risques pour le suivre, le goût de quitter quelque chose pour embrasser sa vie », a déclaré, pour sa part, le pape François, avant de longuement évoquer Paul VI, autre saint canonisé le dimanche 14 octobre, sur la Place saint-Pierre à Rome.




Paul VI « a consacré sa vie à l’Évangile du Christ, en traversant de nouvelles frontières et en se faisant son témoin dans l’annonce et dans le dialogue, prophète d’une Église ouverte qui regarde ceux qui sont loin et prend soin des pauvres », a insisté le pape argentin. Comme un résumé des propres lignes de force du pontificat actuel.

La célébration eucharistique au cours de laquelle sept nouveaux saints ont été proclamés, y compris le premier saint salvadorien, a été retransmise en direct sur la chaîne du Vatican sur YouTube.

Parmi les nouveaux saints, a rappelé le journal catholique La Croix, figurait d’ailleurs le jeune Nunzio Sulprizio, mort à 19 ans : béatifié en 1963 par Paul VI en plein concile, il avait alors été donné en exemple à la jeunesse.




Rappelons que Mgr Romero, assassiné le 24 mars 1980, est né le 15 août 1917 dans une famille modeste de la ville de Ciudad Barrios, Romero rejoint le séminaire catholique alors qu’il était adolescent, puis se rend à Rome pour étudier la théologie, où il est ordonné prêtre à l’age de 24 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.