Corruption : Manifestation contre Thérèse Longchamp au consulat de Barahona en Rép Dominicaine

0
31

Des dizaines d’Haïtiens résidant à Barahona ont protesté mardi devant les bureaux du Consulat haïtien exigeant la destitution de la cheffe de poste, l’accusant d’être mêlée dans des actes de corruption, sous les regards indifférents de la chancellerie haïtienne, et de ne rien faire pour les représenter




Barahona, République Dominicaine ((rezonodwes.com))– Des immigrants haïtiens faisant partie du comité de droits de l’homme « Développement sans frontières »  a organisé une marche, partant de la place publique de la ville de Barahona pour aboutir à l’extérieur du siège du consulat d’Haïti, contre des actes de corruption existant au sein de cette mission diplomatique.

Les porte-paroles, Augustin Moises et Sylvester Joseph,  ont affirmé que l’actuel consul d’Haïti dans cette ville, Thérèse Longchamp, a commis un certain nombre d’actes anti-diplomatiques allant d’une augmentation considérable des prix des documents légaux comme les passeports, certificats de naissance et de mariage, la délivrance des cartes diplomatiques à des migrants non qualifiés figurant sur la liste des travailleurs sociaux, les pots-de-vin et l’utilisation abusive des fonds publics.

Les manifestants, munis de pancartes, ont déclaré qu’en raison de la négligence des diplomates, plus d’un demi-million d’Haïtiens en en République Dominicaine n’ont pas été en mesure d’obtenir leurs carnets de régularisation.




Les responsables du comité « Développement sans frontières », qui étend ses actions en faveur des droits de l’homme dans la ville de Barahona et la région Enriquillo, ont révélé détenir la copie d’un chèque de 974 860 pesos émis par la société productrice de sucre (CAC) le 14 Février 2018, pour la fourniture de passeports aux travailleurs haïtiens engagés dans la coupe de la canne.

Ce chèque a été libellé à l’ordre de Noelsaint Kerlain et non au consulat haïtien, la seule entité ayant le droit d’offrir des services consulaires, ont-ils affirmé.

Ils ont également indiqué qu’un autre chèque de cette même compagnie a été émis au nom de Poulard Dermelie Virjulia, le 17 janvier 2018 pour un montant de 527 500 pesos pour les certificats de naissance des migrants haïtiens.




Cependant, selon les dénonciateurs, la dame a refusé d’encaisser le chèque et a fini par démissionner de ses fonctions au consulat haïtien basé dans la ville de Barahona.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.