Haïti – RD : Un petit fils de Trujillo veut construire un mur sur la frontière

6
90

Obsédé, comme son grand-père, par la présence d`Haïtiens sur le territoire dominicain, Luis Ramfis Trujillo Dominguez ne rate jamais une occasion pour exprimer son aversion pour les ressortissants de la nation haïtienne qu`ils accusent de vouloir envahir son pays




Vendredi 30 mars 2018 ((rezonodwes.com))– Invité d`une organisation chrétienne à New-York, Luis Ramfis Trujillo Dominguez, petit-fils du dictateur Rafael Leonidas Trujillo Molina a déclaré qu`il construira un mur sur la frontière entre Haiti et la République Dominicaine s`il remporte les élections présidentielles prévues pour 2020.

Cette promesse a fait l`effet d`une bombe parmi les leaders de la diaspora dominicaine aux États-Unis, à un moment où cette idée promue par le président américain, pour son pays et le Mexique, est l`un des points les plus critiqués par les immigrants du monde entier.

Il a également promis de réformer les forces militaires afin qu’elles puissent faire face à la situation migratoire et être prêtes à assumer la défense de la souveraineté nationale.




« Ce n’est pas une question de racisme et de xénophobie, c`est une position qui reflète la nécessité de protéger les Dominicains, parce que nous sommes un pays éminemment pauvre et nos ressources sont limitées », a expliqué Dominguez Trujillo, qui est accompagné dans sa tournée américaine par le Dr Ismael Reyes, président du PDI et l`ancien général Rafael Percival Peña.

Selon les informations recueillies par Rezo Nòdwès, Luis Ramfis Domínguez Trujillo se portera candidat sous la bannière du parti PDI et de son mouvement « Esperanza Democrática ».

 

6 COMMENTS

  1. Il faudra aussi couper tout lien économique avec Haïti. Finis les produits dominicains qui pénètrent le marché haïtien et vise versa. Ils ont chassé des haitiens dernièrement mais la classe économique les demande de revenir parce que les affaires vont mal depuis .

    • Ce monsieur connait mal la question de l’immigration, les Dominicains font pareils que nous autres Haïtiens, ils entrent sur les territoires étrangères clandestinement.

    • Bien dit! Haïti doit arrêter toutes consommations de produits dominican. On enrichi ce peuple qui nous prennent pour des chiens. Nous sommes le premier partenaire économique de la République Dominicaine et ça il l’oublie. Oui au boycott!!!

  2. Let them build it! After a short time they would ask to tear it down because they are not a country without Haiti; they can’t survive economically without Haiti. If, we, Haitians were a people of solidarity, and a people of real pride, saint domingue would have already begged us to deal with them long ago. Yap pyetine nou chak jou, yap maltrete nou chak jou, malgre sa nou ap achete viza yo byen cher, nou pral depanse lakay yo chak jou, nou ap fe komes avek yo chak jou, nou gen buznis lakay toupatou nan pays’a. Kote santiman nou TON’NER!!!! Ton’ne kraze m, m ta pito mouri antere pou’m ta achete yon viza Diminicain!!! M’fout santi’m byen lakay mwen Haiti Cherie, malgre Vye politisyen Kowompu yo ak fini detwi pays’a avek Konplisite Boujwa salop nou genyen nan pays’a!!!

  3. Nou menm Ayisyen pa gen pwoblèm si tipete Dominiken sila a ta konstwi miray li a depi se yo kap peye pou li e yap konstwi li sou bò pa yo a e li pa dwe pran yon yota sou bò pa nou an. Gras a miray tikomik pitit pitit otokrat Dominiken, Trujillo a, nou pap bezwen bloke rantre sòti sou fwontyè a. Nou dwe aplodi MIRAY rasis Dominiken yo. Miray la, devan zye lemond, ap ekspresyon vizaj vrè nati sovaj e non sivilize oligachi Dominiken an. Lè Pèp Ayisyen an fin ranvèse bann ak pakèt sangwen, souflantyou, raketè, kontrebandye alatèt ekonomi ak politik peyi nou an, Ayiti pap rete jan li ye jounen jodi a. Nap gen yon peyi pwospè, devlope, rich kap vin tounen anvi tout peyi nan Karayib la.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.