Jacques Sauveur Jean, serait-il un sénateur défenseur de l’indéfendable ?

2
1317

« J’attends la conférence des présidents pour faire rebondir le dossier Petro Caribe […] Jovenel Moise n’a jamais demandé de surseoir au rapport… » Sénateur Jacques Sauveur Jean. 

Le président Jovenel Moise ne pourrait pas trouver un fervent partisan et fanatique mieux placé que le sénateur Jacques Sauveur Jean pour interpréter sa fameuse « Déclaration de Paris » sur le blocage évident de toute analyse par le Sénat du rapport de la Commission-Beauplan indexant les principaux dilapidateurs de fonds de Petro Caribe, incluant le président lui-même pour « surfacturation »





Port-au-Prince, mercredi 20 décembre 2017 ((rezonodwes.com)).-Pour essayer de bien cerner la position ouverte du Sénateur du Nord-Est, Jacques Sauveur Jean, la présentatrice de « L’invité du Jour de Vision2000« , Marie Lucie Bonhomme a fait jouer le clip à l’endroit exact où le président Jovenel Moise, sans ambiguïté et en créole haïtien, a déclaré avoir « freiné » tout processus de continuité et d’analyse du rapport de la Commission-Beauplan visant, a-t-il affirmé, sous des applaudissement nourris et des Amen, à le nuire.

Là encore, Jacques-Sauveur Jean n’y croit pas ses oreilles. Selon lui, ce que le président a dit n’est pas ce qu’il veut dire, il aurait pu le dire autrement, a-t-il insisté. Il s’agirait plutôt d’un bémol mis, a-t-il ajouté dans la défense aveugle de Jovenel Moise qui a avili à Paris, la justice de son pays, en affirmant, a-t-il avoué, sous pression avoir « injecté » 50 juges corrompus dans le système.

L’équipe du président, y compris ses 4 porte-paroles, s’apercevant que le chef de l’Etat exerce et déclare publiquement sa participation à un trafic d’influence et ne sachant toujours pas par quel tour de prestidigitation traduire ou interpréter les déclarations maladroites d’un président s’autoproclamant le seul champion de la lutte anti-corruption en Haïti, gardaient encore jusqu’à mercredi matin un profil très bas.




Pour le sénateur Jacques-Sauveur Jean, du parti majoritaire au Parlement, le rapport de Petro Caribe n’est pas mort. Le chanteur-sénateur qui travaille déjà sur le texte de sa merengue carnavalesque de 2018, a fermement laissé entendre que le Sénat va avancer avec le fameux rapport. Selon lui, à la conférence des présidents des commissions parlementaires, ce sujet sera mis sur le tapis.

D’autre part, Jacques-Sauveur Jean, sans apporter un démenti aux allégations de son collègue Jean Renel Sénatus sur l’éventualité d’un blocage formel du rapport Petro Caribe exigé par Jovenel Moise, lors d’une rencontre en sa résidence, a préféré parler de l’inexistence d’un menu principal. Pour lui, si un tel point avait été débattu, il devrait être momentanément absent de la table des discussions.

Répondant directement à la question de Mme Bonhomme sur le devenir du rapport Petro Caribe, le Sénateur Jean évitant d’acculer le président Moise, en dépit de ses déclarations tout azimuts à Paris ayant soulevé l’indignation dans la société, a fermement avoué, répète-il, « que nous allons avancer« .

« Il faut donner une chance aux personnes dont les noms sont cités dans le rapport de Petro Caribe de venir défendre leur point de vue et faire jaillir la lumière » a argumenté Jacques Sauveur Jean critiquant les multiples interventions dans la presse parlée et écrite des indexés qui, dit-il, ont maintenant pour « obligation de rendre des comptes« .




Toutefois, le Sénateur qui auditionnait pour la énième fois le clip de la « Déclaration de Paris » du président Jovenel Moise a feint de ne pas cerner les propos aberrants du chef des Tèt Kalé bis parlant d’un « Tribunal d’Instruction de Première Instance » pour mettre en accusation un chef d’Etat haïtien qui ne saurait être en-dessus d’aucune loi de cette pauvre petite République indépendante.

 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

2 COMMENTS

  1. Amateur ou pas de la prose des politiciens, on ne peut rester indifférents après les voir écoutés dans leur monologue. Ce sénateur, avec un visage presque humain, tente d’explique l’inexplicable et de défendre l’indéfendable après la sortie tapageuse, en France, du président Jovenel Moïse à propos du sort qui est réservé au rapport PetrCaribe. Avec un tel talent rare, Jacques sauveur Jean pourrait mériter le titre de pompier de l’année, facilement. D’abord, grâce à la maitrise du sujet et de son argumentation puisqu’il fait partie du gang qui contrôle tout dans le pays. C’est franchement ahurissant, de constater combien ce sénateur récite avec assurance les arguments mobilisés à l’appui de la thèse présidentielle. Empruntant le ton d’un professeur d’école, sûr de la réceptivité que ses élèves accordent à ce qu’il débite, il défend son président avec assurance et calme. Peut-être, on cherche à le rendre le visage raisonnable d’un gouvernement déraisonnable pour abêtir davantage une population qui ne sait même qui elle est. Et le choix n’est pas complètement innocent, avec la période carnavalesque qui arrive. Ce gouvernement étant celui d’image sans contenu, rien ne saurait nous surprendre. Et, disons-le sans ambages, avec des politiciens si inaptes, aussi mal inspirants et aussi insensibles à la cause du peuple haïtien, Haïti ne peut pas aller de l’avant.
    Ce que je voudrais surtout ajouter à propos de ce comédien converti en politicien: plus la corruption érigée en système va continuer d’appauvrir la population et la marginaliser, plus on en apprendra sur ce fléau qui déchire le tissu social haïtien et plus les cassettes seront difficiles à réciter même pour un chanteur de charme, on demeure convaincus.

  2. Bann “parlez menteurs” sa yo ap brase lajan ansanm ak Jomo, byensur, fòk yo defann lendefandab, e san vègòy. Nou pa mande nèg yo entèprete pou nou sa ki twò klè deja nan deklarasyon Jomo yo a Pari. La a, pa gen okenn lakilbit, akwobasi, oubyen okenn so kabrit yo kapab vin bay moun, ditou pa.

    Jomo te klè kou dlo kòk: li montre ke li rive bloke/frennen rapò sou gagotaj fon petwokaribe a paske li gen enfòmasyon se yon tantativ atak a li menm pèsonèlman e ke li gen moun toupatou pou bloke rapò a. Li pa ta ka pi klè. Li di sa li fè, poukisa li fè l, e èd li jwenn de rezo mafya li genyen nan paleman an pou bloke rapò a. Ki radòt Jacques Sauveur Jean ap vin rakonte moun la a menm? Monchè, al chita kò w yon kote pou w jwi lajan koripsyon an tande! JOU VA JOU VYEN, KK JE PA LINÈT! YON JOU POU CHASÈ, YON JOU POU JIBYE!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.