Petro-Caribe/Sénat : Indexé, Jovenel Moise rejette le rapport Beauplan!

10
1052

En marge de sa tournée officielle en Europe, le chef de l`Exécutif haïtien, Jovenel Moise a rejeté les conclusions du rapport de l`enquête sénatoriale sur la dilapidation des fonds Petro-Caribe, tout en fustigeant les « politiciens » du pouvoir Législatif et les juges corrompus du pouvoir Judiciaire




Paris, mardi 12 Décembre 2017.-  Le Président Jovenel Moïse, lors d`une rencontre, mardi 12 Décembre à Paris avec des membres de la communauté haïtienne en France, a exprimé sa désapprobation à propos du travail de la commission anti-corruption du sénat de la république.

Le président a révélé avoir agi pour bloquer la marche de ce rapport, car des personnes lui ont glissé des informations prouvant que le rapport le visait personnellement.

« Gloire soit rendue à Dieu, nous avons des contacts partout, et nous avions cherché une façon permettant de freiner cela », a déclaré le président sous un tonnerre d`applaudissements.

Jovenel Moise a affirmé qu`il est une victime et ne laissera pas les politiciens utilisés leurs postes pour persécuter les gens.




« Pour cette affaire de rapport, je me tiens debout comme un seul homme parce qu`il n`y aura pas d`injustice dans ce pays », a martelé le chef de l`état qui a répété que la lutte contre la corruption, c`est lui qui va la mener.

10 COMMENTS

  1. À quand la fin de règne ces ordures au sommet de l’État haïtien devenu poubelle! Qu’est-ce que jovenel à la tête d’un État? Un domestique idiot jouant au patron? Un sot arriviste qui ignore jusqu’au sens du mot État? Un prête-nom pour des voyous cachés?… Ce qui est certain, Jovenel est une pelure, un rien. a

  2. À quand la fin de règne ces ordures au sommet de l’État haïtien devenu poubelle! Qu’est-ce que jovenel à la tête d’un État? Un domestique idiot jouant au patron? Un sot arriviste qui ignore jusqu’au sens du mot État? Un prête-nom pour des voyous cachés?… Ce qui est certain, Jovenel est une pelure, un rien arriviste.

  3. Pou yon nèg di lap “goumen kont koripsyon,” alòske lap bloke rapò sou gagotaj fon petwokaribe yo. Men èske nèg sa yo fou oubyen yo panse nou se yon bann zonbi ki pa konprann anyen nan anyen, kòmkwa nou pa wè jan yap vòlò rèdmare san limit. Yo di yap konbat koripsyon epi yo nan koripsyon an pi rèd. Gen yon fenomèn ki devlope nan peyi d Ayiti kote vòlè yo aprann rele bare vòlè tou. Kidonk, vòlè tounen viktim tou. Andotre tèm, si w poze lapat sou vòlè a, li gen dwa di yap fè li yon enjistis. Enben, se menm bagay la wi Jomo e konpayi ap fè nou la a. Yo vòlò fin plen pòch yo, epi yo di yo se viktim donk pinga moun pèsekite yo oubyen fè “la chasse aux sorcières.” SA RELE ENPINITE!!!

    Wap benyen nan koripsyon epi ou leve baton enpinite w pou lajistis pa rive sou ou. Ou se yon enkilpe, ou menm ak tout moun ki ozalantou w endekse nan lobèy dwèt long nan fon petwokaribe epi ou deklare se ou menm sèl ki kapab batay kont koripsyon. Se swa ou fout fou, oubyen ou konsidere tout rès moun nan peyi a tankou yon bann enbesil, idyo, petevi ak zonbi. Alòske ou se dènye moun pou nou ta lage dosye sa a nan men w paske nou konnen se sou ENPINITE OU KANPE pou tèt ou ak zakolit ou yo. NOU PAP BAY CHAT VEYE MANTÈG POU NOU!!! NON MÈSI!!!

    DOSYE KORIPSYON AN JENERAL E DOSYE PETWOKARIBE A AN PATIKILYE PA KA NAN MEN W DITOU MEN NAN MEN JISTIS POPILÈ A TANDE!!!

    • Ou pa wè se yon peyi konsa konsa ayiti ye, e li menm ki gen dosye UCREF la nan degrenn li an pou blanchiman lajan an. Pou m te wè l ap konbat kòripsyon vre se demisyone ki te pouvwa epi al reponn kesyon lajistis nan dosye UCREF la. Yon rapò konsa pou misye di, se pèsekisyon politik li ye ? Mesye oh ! Pou m te wè misye ap konbat kòripsyon tout bon se pou l te ankouraje sena a vote l epi pou lajistis fè travay li apre, lè sa m t ap wè l ap konbat kòripsyon vrèman. Lè Senatus te di ke prezidan an pa nan kesyon rapò a di tou. Anpil nèg te panse se manti t ap bay apa kounya li afime l a pari.

  4. Un serment solennel, puis quatre (4) actions nécessaires pour la refonte de mon pays natal
    Ecrit & compilé par le docteur Harry-Hans François, Ph.D., N. D., DHA., CNC
    Licencié en santé mentale
    6 janvier 2015
    « Le temps ici, je dis, n’est plus aux conneries, à l’improvisation et aux bavarderies. Il nous faut plutôt une sorte de metalogue pouvant nous conduire à quelques interventions chirurgicales urgentes ; ce pour nous diriger un peu vers une refonte approfondie d’un système de gouvernement plus effectif que ce que nous avons aujourd’hui. Et si quelques lois et politiques administratives actuelles tendent à procréer et/ou encourager le laxisme, le marronnage ou le chantage aux deux chambres législatives, la dilapidation des ressources restantes du pays et surtout l’abus du pouvoir, pourquoi pas essayer aujourd’hui quelques démarches assez sérieuses et solides aux fins de pouvoir arriver un jour à un certain niveau de refonte au pays ?
    Je rêve, en tout premier lieu, d’assister une série de « conférences nationales ou metalogue » conçues sur une promesse solennelle d’une « enquête psychosociale approfondie » sur les événements sociopolitiques des années 40-47, 47-57, 57-86, et 86-2015 (6). Tout cela pour pouvoir nous aider à nous situer un peu sur les actes bons ou néfastes voire même sur ces phénomènes de contact qui font de nous ce que nous sommes aujourd’hui. J’argue du même coup que nous faisons que recycler les sophismes et laideurs du passé même si les acteurs et scenarios se diffèrent un peu. A cela, j’en prévois une « mea culpa » publique de la part de nos courtiers qui se vantent de leur soi-disant nationaliste, et qui, en même temps, ne fait qu’improviser au lieu de servir avec efficacité et professionnalisme.
    Je rêve, en second lieu, de voir une altération ou la reformulation de l’article 115 de la constitution de l’année 1987 et de celle amendée malicieusement en l’année 2011, qui prévoit cette protection immunitaire outrancière aux élus et à certains grands commis de l’état. Un décret de loi peut le mettre en moratorium en attendant l’intervention d’un referendum populaire. Tout cela pour essayer de courber la corruption, l’impunité et l’abus du pouvoir au pays !
    Je rêve, en troisième lieu, de prendre part et de voir la formulation et/ou l’implantation d‘une politique d’austérité économique, y compris une « limitation approfondie » des dépenses mensuelles, annuelles du président et de son staff et surtout de celles du premier ministre et de son staff préalablement par devant deux (2) commissions – une à la Cour Supérieure des Comptes et une à la Commission des Finances de la Chambre Législative –, puis publiées au grand public après leur approbation !. J’en prévois aussi que des altérations légales et administratives sur cette histoire de « lois d’urgences », permettant à n’importe grand commis de l’état de procréer des dépenses sans fondement a tout temps et toute occasion, s’avèrent aujourd’hui nécessaires. « Tant que les autorités restent libres de dépenser à leur propre guise et sans supervision, tant que la nation restera appauvrie, endettée, et en mode de mendicité par devant la communauté internationale », je dis.
    Je rêve, en quatrième lieu, d’être part de l’équipe qui va concevoir une redéfinition du terme « parti politique » et de celle de « plateforme » — différences et limitations entre les deux expliquées clairement et légalement. J’en déduis que cette dernière peut être limitée ou conçue seulement dans la militance des affaires communales (mairies, ASEC, CASEC) et autres, et exclue des courses électorales législatives et présidentielles. Ce-disant, les critères – financiers, légaux, civiques, signatures officielles des membres-adhérents, enquêtes judiciaires sérieuses sur chaque membre-fondateur – doivent être redéfinis et observés par les ministères concernés (finances, affaires sociales, justice) à la lettre ou sans parti pris. Tout cela pour essayer de stopper graduellement les dérives de cette actuelle démocratie à l’haïtienne qui, pourtant, est en train de nous dénaturer. Mon opinion à moi !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.