Compétitivité/Caraïbe : Haiti se place en dernière position

0
32

Juste après les différents ateliers de discussions réalisés au Centre de convention de la Banque de la République d’Haïti (BRH) du 20 au 22 septembre, dans le cadre du « Forum sur la compétitivité et l’investissement (FIC) », les nouvelles sur la compétitivité du pays par rapport à ses voisins ne sont pas réjouissantes

Jeudi 28 septembre 2017 ((rezonodwes.com))–Haiti occupe la 128e place en matière de compétitivité pour l’année 2017-2018, selon le rapport mondial sur la compétitivité publié par le Forum économique mondial (FEM) sis à Genève. La République Dominicaine se place en 104ème position et la Jamaïque obtient la 70ème place.





Classé en dernière position dans la région Amérique latine et Caraïbe, Haiti a, toutefois, légèrement progressé dans la liste mondiale ces dernières années, selon ce dernier rapport qui est une évaluation annuelle des facteurs favorisant la production, la prospérité et le développement économique dans les pays analysés.

Haiti a avancé de 6 places après avoir occupé le 134e rang en 2015-2016 indique le rapport qui précise qu`en 2014-15, 2013-14 et 2012-13, Haiti était classé respectivement 137e sur 144, 143e sur 148 et 142e sur 144.

Au total, Haiti a amélioré sa position de 15 places depuis 2013-2014.

Selon le rapport du WEF, les facteurs les plus problématiques  en Haïti demeurent la sophistication des entreprises (137e, 2.6), l’innovation (137e, 2.1), les infrastructures (136e, 1.8/7), l’efficacité du marché des biens (135e, 3.8), le développement du marché financier (134e, 2.5) et la maturité technologique (134e, 2.2),

Haiti, par contre a montré ses points forts dans l’environnement macroéconomique (61e, 4.8) et l`efficacité du marché du travail (99e, 3.9).

Le top-5 de cette année est dirigé par la Suisse, suivie des États-Unis, de Singapour, des Pays-Bas, de l’Allemagne. La Suisse occupe la première place depuis le lancement de ce classement en 2009. Quant à la France, sa compétitivité a légèrement reculé par rapport à l’année financière 2016/2017 et se classe actuellement au 22e rang.




L’étude du WEF, réalisée auprès de 14.000 chefs d’entreprises dans 137 pays, fournit un classement mondial des pays les plus compétitifs sur la base de 12 facteurs, notamment les infrastructures, l’environnement macroéconomique, la santé, l’enseignement primaire, l’efficacité du marché du travail ou l’innovation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.