« Corruption, ZERO tolérance », martèle Lucien Jura

A un certain moment, nous avions failli croire que M. Jura était le porte-parole d’un gouvernement étranger pour quelqu’un qui distribuait une fois à Noël, des enveloppes aux journalistes. La présidence, selon lui, exige des mesures si toutefois des investigations révéleraient que des présumés ministres sont fautifs de corruption





Port-au-Prince, lundi 28 août 2017 ((rezonodwes.com)).-En plus de chercher à déplacer le sujet principal sur l’imposition éventuelle d’une taxe forfaitaire et arbitraire de 10,000 gourdes, en venant avec des exemples vagues et nuancés, Lucien Jura, qui est à sa 6ème année de porte-parole de la présidence des Tèt Kalé, sans ouvertement le confirmer, a laissé entendre que des ministres se retrouveraient en difficulté dans le gouvernement Moise-Lafontant.

« Le président de la République, dans son souci de combattre la corruption, a ordonné une enquête« , a révélé M. Jura, ajoutant que « le premier-ministre Lafontant et le président se sont tombés d’accord pour faire toute la lumière » sans vraiment préciser les domaines sur lesquels toute lumière devrait être faite, se contentant de dire que Jovenel Moise opte pour « Corruption, tolérance Zéro« .

A noter que depuis dimanche soir, circulait sur les réseaux sociaux, un scoop dont on prête la rédaction à une station de radiodiffusion du même nom, a rapporté que « deux ministres du Gouvernement Moise-Lafontant » sans les nommer « auraient pris l’initiative de procéder à la fabrication de kits scolaires à l’occasion de l’ouverture des classes » et toujours selon ce scoop « un des deux ministres concernés aurait commandé 50,000 kits scolaires et a, subrepticement, surfacturé les prix de chacun d’entre eux ».




Lundi matin, Lucien Jura, l’un des 4 porte-parole du Palais national, en soulevant ce point, lors d’une conférence de presse dont l’objectif premier serait de faire valoir le bien fondé de l’impôt forfaitaire de 10,000 gourdes illégalement imposés par le pouvoir, n’a ni confirmé ni démenti l’information sur les actes posés par ces deux ministres.

Qui sont-ils ? L’enquête se poursuit !

5 pensées sur “« Corruption, ZERO tolérance », martèle Lucien Jura

  • 28 août 2017 à 5:46
    Permalink

    Il ne s’agit point de deux ministres , mais bien des deux dirigeants du pouvoir executif du pays , le president et son premier ministre.

    Répondre
    • 28 août 2017 à 5:53
      Permalink

      Ptdrr.. J’ai mal au ventre tellement je ris!

      Répondre
  • 28 août 2017 à 5:57
    Permalink

    M nome moun sa yo pour le prix de l’excellencs artistique! Yo bon toutbon nan teyat!

    Répondre
  • 28 août 2017 à 6:28
    Permalink

    Lucien nous prend pour canards sauvages, 0 tolerans pou koripsyon epi wilson laleau pa nan penitansye? guy lafontan patjanm peye tax e Jovenel chwazil pou minis? Jovenel pa menm kote ak guy?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.