New York : Presque $9 milliards pour rénover le métro vieux de plus d’un siècle

Le métro de New York, encore au temps du 19ème siècle ! Le coût du projet de rénovation, en deux phases, est évalué à plus de $ 800 millions pour la phase I et $8 milliards (phase II) pour enfin arriver à surmonter plusieurs obstacles, selon les autorités municipales. Embouteillages monstres durant des heures de pointe, longues files d’attente, déraillements de trains enregistrés, maintenant il faut palier aux problèmes, annoncent les autorités municipales de New York City qui veulent en urgence, rénover un système de métro vieux de 113 ans




New York City, mercredi 26 juillet 2017 ((rezonodwes.com)).-Au grand tournant de la 3ème décennie du XXI ème siècle, l’autorité des transports de la Municipalité de New York a dévoilé mardi un plan d’urgence prévoyant de rénover le métro dont le coût total est estimé à plus d’un milliard de dollars. Elle s’engage à réduire les retards cauchemardesques et les dangereux déraillements enregistrés tout au long du premier semestre de l’année 2017.

« Le système du métro de New York est sans aucun doute en crise et nous sommes ici pour trouver des solutions« , a indiqué mardi Joseph J. Lhota, directeur de l’Agence des transports en commun de New York (MTA), dévoilant un projet de rénovation immédiate du métro à hauteur de 836 millions de dollars, incluant la réparation et le nettoyage des trains et des stations du métro au cours de l’année prochaine à venir.

Ces nouvelles mesures, selon M. Lhota, font partie de la première phase de la modernisation du métro new-yorkais, qui après 113 ans d’existence surmonte de nombreuses difficultés.




La deuxième phase, qui coûtera environ 8 milliards de dollars, « sortira le métro new-yorkais du XIXe siècle et le fera rapidement entrer dans le XXIe siècle« , a affirmé M. Lhota, à l’heure du TGV partout dans les grandes capitales économiques de l’Europe et en Chine.

Celui-ci a demandé au maire de New York, Bill de Blasio, de l’aider à récolter les fonds nécessaires, suggérant une répartition égale des coûts entre la ville et l’Etat.

M. Blasio, qui refuse d’investir dans le métro de la ville, étant donné que c’est à l’Etat de gérer ce système de transport, a déclaré que le projet de M. Lhota était une « première étape importante« , lors d’une conférence de presse mardi soir, réitérant toutefois son opposition à un possible investissement de la ville.

A l’inverse, le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, est d’accord pour partager les coûts de rénovation avec la ville ou le secteur privé des affaires, estimant néanmoins que le projet de M. Lhota est « substantiel et réaliste« .

Il est important de rappeler que le mois dernier, le gouverneur Cuomo avait déclaré l’état d’urgence pour accélérer la rénovation du métro, dont la première ligne a été ouverte en 1904. Il a demandé à M. Lhota, désigné à ce poste pour la deuxième fois, de soumettre un plan d’urgence dans les 30 jours.




Notons pour ceux qui connaissent ou entendent parler de New York City, que le métro est depuis longtemps un élément indispensable de la vie new-yorkaise. Environ 5,7 millions de personnes utilisent ce moyen de transport quotidiennement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.