Appel à l’intégration des jeunes… Par Wadson Désir

3
81
Port-au-Prince, samedi 25 mars 2017 ((rezonodwes.com))– Monsieur  le Président, Monsieur le Premier ministre, il est venu le moment de prouver à la jeunesse haïtienne votre bonne foi et votre bonne volonté à changer l’ordre des choses. Il va falloir divorcer d’avec les anciennes pratiques qui n’ont jamais fonctionné. L’intégration des jeunes dans les affaires publiques est plus que nécessaire, si vous voulez réussir votre mission, au profit d’un peuple assoiffé de résultats. De nombreux jeunes qualifiés sont sur le pavé; en quête d’un espace pour montrer leur capacité à œuvrer en faveur du développement réel du pays, et cela à tous les niveaux.




Il faut permettre à cette frange de la population haïtienne de jouer, convenablement, sa partition dans la construction et/ou la reconstruction d’Haïti. Quand les violons ne s’accordent pas , ça peut créer des sons désagréables ou encore nuisibles. Faire la sourde oreille aux revendications on ne peut plus légitimes de cette jeunesse serait une grave erreur de votre part. On ne peut pas se targuer de mettre en place un gouvernement sans la participation effective des jeunes. Toute politique d’exclusion entraîne des réactions inattendues . Là où les anciens dirigeants ; les  » dinosaures de la politique haïtienne  » ont piteusement échoué , vous devriez prendre des précautions, ce, pour éviter leur sort. Faites en sorte qu’on ne vous colle pas l’étiquette du  » bluff  » …La politique de mise à l’écart de la jeunesse ; représentant une grande force dans la quête du beau et du renouveau de ce coin de terre trop occupé longtemps ruiné , divisé et délabré , ne serait pas bénéfique pour l’avancement de la démocratie. L’implication de toutes les couches sociales dans la chose publique serait un gage de respect et de reconnaissance des efforts accomplis par les héros de 1804 afin de nous léguer cet espace. Un héritage sacré à protéger par votre sens de leadership , votre capacité à mettre tout le monde ensemble pour , en quelques mots brefs , envoyer des signaux clairs à tous les peuples du monde. Je vous invite à miser sur la compétence et la détermination des jeunes ; offrez-leur la possibilité d’occuper d’importantes fonctions au sein de votre gouvernement. Si aujourd’hui vous accédez à la plus haute marche , c’est parce qu’on vous fait confiance.




On attend beaucoup de vous , seuls vous n’allez pouvoir rien faire. Des jeunes pleins de rêves et bourrés de talents ont dû quitter le pays pour pouvoir trouver une terre d’asile. Ils le font avec un pincement au cœur . Devant l’ incapacité à gérer le quotidien ou à joindre les deux bouts , il n’y a pas d’autre solution ; pas d’autre option que de voir ailleurs. Vous êtes en position de décideurs, à vous de trouver les voies et moyens d’encadrer les jeunes , de les guider et de les épargner de la drogue et de la prostitution. Ils ont besoin de repères, soyez pour eux des modèles en leur montrant la voie à suivre. La jeunesse, c’est comme une poudrière , on peut la faire exploser sans s’en rendre compte. Il ne revient qu’à vous , autorités constituées d’Haïti, d’adopter toutes les mesures nécessaires pour la prise en charge réelle de cette jeunesse livrée à elle-même, depuis trop longtemps.Wadson Désir, membre de la Génération Consciente d’Haïti et de sa diaspora

3 COMMENTS

  1. Wi, fò yo antre jenn yo nan system peyi a, Hey! Hey! Hey! bon system peyi a, pa bagay kokorat, fò yo pwepare yo tou nan tout pwennvi; se pa ay ranmase yo nan tout kwen lari, pou vini fè bann ak vakabon.

  2. Haiti pa bay garanti pou yon bon avenir ki ta permett moun ki lan pozision yo aji avec honètetè. Si’w pa sèrè yon ti bagay de kotè leur ou lan djob la ç chien ki pral trampè kasav pou ou pita. Moun ki tap batt bravo pou ou leur sa tap machè li fer kom si li pa tè jam konnen’w leur sa chanjè. Zafer zinga s’il pinte.

  3. Wadson,
    Mwen tande kri w la. Men malerezman, wap adrese w a yon enstitisyon soud, yon leta pouri jouk nan zo. Tout moun ki rantre ladan pèdi tèt yo e vin pouri tou si yo pat deja pouri anvan yo rantre.

    Kri lajenès pa ta dwe pou rantre nan aparèy pouri leta a men sitou pou demokratize lavi nan peyi a. Sa vle di, avantou, mizanplas yon modèl ekonomik ki priyorize pwodiksyon nasyonal yon fason entegre, divesifye ak sosyalize.

    Baz ekonomik aktyèl ki debite depi nan ane 1980 yo e ki epouze filozofi neyoliberalism la echwe ann Ayiti menm li echwe nan plizye peyi atravè lemond ki trennen plizyè milyon moun nan mizè ak povrete ekstrèm. E se menm filozofi sa a otorite aktyèl peyi d Ayiti kontinye epouze.

    Toutotan nou menm jenès la pa rantre nan batay pou chanje modèl ekonomik neyoliberalis la, nou fenk kare nan zen. Aspirasyon nou dwe dabò pou chanje oryantasyon ekonomik peyi a e sa ap mande nou travay ansanm ak mas popilè yo, Ouvriye, travayè, peyizan pòv, patriyòt, pwogresis, revolisyonè pou konstwi yon fason otonòm nouvèl Ayiti nou vle a san bann “Homo sapiens cannibalis” sa yo ki nan gouvènay ekonomik ak politik peyi a.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.