#PetroCaribeChallenge : En pleurs, Laleau dénonce une persécution politique!

11
1216

Wilson Laleau pointe du doigt l’ancien président Jocelerme Privert dans ce qu’il pense être une machination politique contre ses collègues et lui

Port-au-Prince, lundi 3 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– Le chef du cabinet du président Jovenel Moïse, Wilson Laleau, a fondu en larmes, lundi matin, sur le plateau de Radio Télé Métropole pendant son intervention sur le dossier de la dilapidation des fonds du programme Petro-Caribe.




L’ancien vice-recteur de l’Université d’État d’Haiti (UEH) a affirmé être victime d’un lynchage politique déguisé sous forme de revendication populaire.

L’ancien ministre des finances du président Martelly a accusé dans cette affaire l’ex président Jocelerme Privert qui, selon lui, est la main cachée derrière ce mouvement orchestré sous couvert du dossier Petro-Caribe.

Pour Laleau, qui n’a pas su retenir ses larmes en évoquant les souffrances psychologiques endurées par ses parents, les participants à ces actions de persécution politique redoutent une vraie enquête alors que lui, il est partisan d’une investigation sérieuse sur l’utilisation de ces fonds.

Notons que la plupart des analystes politiques ont toujours encouragé le pouvoir auquel fait partie Laleau de prendre l’initiative de lancer une enquête impartiale sur l’utilisation des fonds de Petro-Caribe et de réaliser un procès juste et équitable afin de déterminer les vrais coupables.




Mais ces dirigeants ont préféré passer outre ces recommandations, préférant accoler des étiques à tous ceux qui ont osé se prononcer sur ce fait.

Le président Jovenel Moise avait juré, en France, qu’il jouera pieds et mais pour bloquer le dossier et avait déclaré, comme son chef de cabinet, que cette affaire a été mise en lumière pour persécuter ses proches, avant de se dédire récemment devant l’ampleur prise par les revendications populaires et les dernières mesures des États-Unis contre le sénateur et entrepreneur dominicain Félix Bautista.

De son coté, l’ex président Michel Joseph Martelly a déclaré ce week-end au micro de l’animateur de musique, Guy « Wewe » Webern Guerrier, que le dossier Petro Caribe est basé « sur une futilité, … sur du sable ».

11 COMMENTS

  1. Gen lè se politik pou moun pa fè, se pa posib. Paske gen degre pèfidi you neg rive ladan, wap mande eske li pa pouse 2 lòt pye ki fè li pèdi ti sak te rete li kòm moun.

    Mwen sezi wi pou neg sa ki rele Laleau an. Mouche se you vrè legim. Finalman tout moun wè aklè ke pwoblèm peyi an se twòp « infrahumain » ki pran sèn politik lan pou yo.

  2. Mwen remake tout mounn ap rale kò yo ou pa ta di kòb la c zonbi ki gagotel??Mr Lalau t minis finans,li t minis a.i ministè komès li t gen planification nan menl kidonk li pa en mezi poul bay explikasyon sou kòb la??monchè Lalo ou met di c pèsekisyon politik yap mare nou tout paske nou tout c vòlè

  3. Près de quatre milliards nous sont volés. Semble-t-il le régime dont vous êtes le grand argentier en est un des principaux responsables de ce vol! Non, vous n’allez pas vous aussi nous faire ce coup-là. À parler de persécution politique au point de vous mettre à pleurer devant une caméra, c’est nous prendre tous pour des imbéciles. Vos pleurs ne voudront jamais près de 4 milliards de dollars, d’ailleurs. Commencez au moins par admettre qu’en tant grand argentier de ce gang corrompu et du gouvernement en même temps, vous devez être le premier vers qui il faut se tourner pour obtenir des explications sur ce vol du siècle dans le pays le plus pauvre de la planète.

    Est-ce bien cela, votre conception de la démocratie? Ne pas exiger d’investigation sur l’utilisation des fonds de PetroCaribe et ne pas envisager à tenir de procès juste et équitable afin de trouver les vrais coupables et les punir? Dire que nos jeunes se font déjà massacrer, bastonner et arroser de produits chimiques qui peuvent s’avérer dangereux pour leur santé, par votre police.

    On le comprend maintenant: vous et vos collègues du gang êtes prêts à collaborer pour ne pas aller en procès. Tant mieux pour vous! Mais ce n’est suffisant pour vous absoudre de votre responsabilité de ministre des finances dont le rôle consistait justement à éviter ce qui est arrivé, Monsieur Laleau. Ne vous inquiétez pas cependant. Si vous vous êtes entendus pour remettre l’argent là où vous l’avez dérobé, les sentences seront légères. Dans le cas contraire, il y aura procès. Et cela devrait être tenu, soyez en sûrs, sous la surveillance de la communauté internationale et de la presse étrangère.

    J’avais toujours pensé que les haïtiens étaient très moutons pour encaisser et rentrer vite dans les rangs. Mais ce que les jeunes sont actuellement en train de réaliser me force, dans le cas du vol des fonds du PetroCaribe, à réviser mon opinion. Parce que, à mesure que la contestation gagne en terrain et en popularité, il devient impossible qu’elle soit glissée sous les tapis de l’oubli. Ne plus insulter l’intelligence des citoyens , monsieur Laleau, avec vos pleurs.

  4. Pèp Ayisyen an wè a ki pwen VÒLO, DILAPIDATÈ FON PETWOKARIB yo odasye, sinik, sanwont, san fwa, ni lwa, kriminèl, asasen, e anplis trè AWOGAN, vreman. Penga yo vin vèse lam kwokodil ak larim nan mikwo bay moun kenbe la a ditou pou swadizan enspire pitye. PÈP LA PAT MANJE PWA, LI PA KAPAB BAY LAPIRE!!! Andotre tèm, nou fin manje KÒB PETWOKARIBE A an ti zanmi, kounye a, pa vin mande pèp pou gen lapenn pou nou, bann FOUT VORYEN.

    Ansuit, ou gen lè pèdi lakat! SE PA PÈP KI JANM FÈ PÈSEKISYON POLITIK. SE TOUJOU GOUVÈNMAN KI FÈ PÈSEKISYON POLITIK! OU BLIYE SA TOU, Ti Wil? OU SOUDÈNMAN FÈ ALZAMÈZ?

    Pèp la sèlman mande PETWO JISTIS, OK! ENSI SWA TIL!!!

  5. Ki kote w soti avek chif $4 Milliard de Dollars sa??? Se Ti-Neg kankou’w kap fe pep la pran la ri kankou mouton.

    • An, an! Se pa pesonn kap fè pèp la pran lari epi yo pa « mouton » nonplis; se yon pèp detèmine pou fòse vòlò awogan yo nan peyi a rann kont de gagotaj $3.8 milya dola vèt fon petwokaribe a. #KOTKÒBPETWOKARIBE A?

      • Se sa ki problèm an, moun sa yo tèlman fè pèp la move bagay e yo pa janm reaji jan yo ta dwe fè l, ke finalman yo panse li pap janm ka reaji devan kinpoôt injistis yo fè li. Yo pa ka konsidere yo kom moun. Ni yo pa eseye tou. Paske se konsa ke sa toujou ye. Nouvo kolon sa yo pi mal pase ansyen kolon blan an. Imajine, vòlò yo pran preske 4 milia dola meriken e yo fè gagotaj avek li. Men nan panse yo, si pèp la mande kont, se paske gen moun kap pouse yo. Kom si pèp sa pa ka konpran, apre tout tan sa ke lap soufri anba magouyè, lè yo fè l mechanste. Si li gen yon bagay kap fè li mal li rele, se paske yo di l pou li rele. An verite, mwen pa ka konpran ki jan moun sa yo reflechi. Ni ki jan yo fè pou yo panse ke si yon bèt ki gen kat pye ka santi lè li gen mal, men pèep haïsyen li menm pa ka santi lè li gen mal. Pafwa mwen vrèman dékouraje lè m tande moun ki te pase lekol e ki nwè menm jan avek nou tout, ap pale men jan ak blan ki rasist. Se vrèman dékourajan! Men an menm tan, se ankourajan lè nou wè ke pèp la konpran ke se li enm ki pou pran destine li nan men l. Mwen vle kwè, jou sa pa lwen. Paske nan eta moun yo redwi peyi sa, pa gen plas poul desan pi lwen ankô. Bref, lè ya rive pou tout bagay chanje ou kraze.

        • Monchè, klas sosyal reyaksyonè yo pouri nèt (sa enkli boujwa, grandon, politisyen abolotcho yo ak lòt ensousyan nan peyi a). E yap trennen nou tout nan pourisman an si nou pa leve pye nou pou di « non » byen fò. Se responsabilite moun konsyan yo pou nou trase yon nouvo chimen pou nou sòti nan ma labou sa a. Batay kont gagotaj $3.8 milya dola vèt fon petwokaribe yo se yon debi ki dwe rapousuiv ak pran fòs deplizanpli.

          • Ou di tout bagay la, mon chè. Men, fok nou toujou raple nou nous ke se pa yon batay kap fasil pou gengnen. Paske pèp sa pran telman kou anba magouyè de tout plimaj, ke li vinn pridan lè yo envite patisype nan konba kap menen. Nou ka wè sa, konya yo fè yon sel. Pa gen okenn nèg ki ka rantre nan mitan pou vinn pran poz ke se li kap mennen yo e apré poul a l negosye djob pou li, alos ke pèp la rete nan la ri ap mande jistis. Se fason ke bagay yo ap deroule la ki ban m anpil espwa ke fwa sa se serye. Si ou wè yon nèg ka di, se moun tankou m yo kap fè pèp soti pou reklame jistis sa vle di ke yo pran nan panik. Paske yo pa jwen ankô nèg pou yo voye al kase revandikasyon pèp la, epi pou yo bay yo djob. Pake pèp la konen yo tout. Lis la fin n epwize. Tout sa nou gen pou regle e ki te la ap tan, se pou nou mete yo tout nan lis revandikasyon pou magouyè yo pa panse se sel zafè petrokaribe kap regle la. Kom ou di, a mezi ke revendikasyon ap pran fos, se pou rete fèm pou ke sa ale deplizanpli lwen.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.