Selon le député des Cayes, les « Pwela » (Bâches) provoquent le cancer!

0
496

Port-au-Prince, jeudi 10 novembre 2016 (rezonodwes).- Pauvre député Clauvy Robas!  Le représentant de Cayes/Ile à Vaches au parlement ne cesse pas d`étonner depuis sa prise de fonction à la Chambre des députés.

On se souvient de cette vidéo hilarante dans laquelle on a pu regarder avec étonnement, l`honorable Clauvy Robas, débarquer en hâte aux Cayes, gilet par balles et arme au point, après l`annonce de l`attaque meurtrière du commissariat de cette ville.




Bien entendu, il avait déclaré à la presse être prêt à combattre et à verser son sang ou celui des membres du commando. Mais, … le bœuf avait déjà laissé l`enclos. Et, la plupart des assaillants avaient déjà été capturés, les uns morts, les autres vifs.

Deuxième action, deuxième hit pour notre bon vieux parlementaire et star du show politique. Après avoir soutenu sans réserve Privert contre la plupart de ses collègues de l`OPL qui n`avaient pas encore digéré la défaite de leur ex-chef de parti, il décide maintenant d`apporter son plein et entier support au candidat des Tet Kale au grand dam de la coordination de sa formation politique, passée avec hommes et bagages au camp d`en face, celui de Jude Célestin de la plateforme Lapeh.

Mais Clauvy Robas n`en a cure. Bien au contraire, le praticien en droit a tenu à déclarer haut et fort que le chef du parti n`est pas son chef, car c`est lui qui est chef, puisqu`il est… député!




Ne pensez pas que vous aviez tout vu et entendu, car Robas qui prend maintenant son idole de candidat comme le sauveur d`Haiti, en minimisant son chef de parti, Sauveur Pierre Etienne, se plaint maintenant d`avoir été rabroué par le président Privert, venu expressément l`empêcher de commettre l`irréparable.

Énervé de n`avoir pas eu sa part du gâteau d`aide alimentaire, alors que d`autres parlementaires avaient l`opportunité de conduire tout un convoi de camions d`aide dans leur patelin, l`infortuné député, armé jusqu`aux dents, s`est transporté illico à la Sonapi pour exiger ce qui lui est dû.




Dépité, rancunier comme lui seul, Robas tire maintenant à boulets rouges sur le président qu`il avait adoré et n`hésite pas à critiquer la décision de distribuer des bâches dans les zones affectées, lançant à qui veut l`entendre que ces fameuses bâches ou « pwela » provoquent le cancer parmi les sinistrés.

Espérons et croisons les doigts, cher député, pour que cette affaire de pwela ne cause une terrible épidémie de … lol!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.